Nouvel album "Le désordre des choses". . © Crédits photos RTL Twitter/Le Label Pias/Alain Chamfort

Alain Chamfort a parfois été le ‘souffre-douleur’ de Claude François

Invité sur RTL, Alain Chamfort en promotion pour son nouvel album "Le désordre des choses" a évoqué sa relation avec Claude François. Une amitié par toujours simple…

Alain Chamfort doit notamment sa riche carrière à Claude François qui le remarque et qui lui fait enregistrer ses premiers succès comme “Adieu mon bébé chanteur” ou encore “L’Amour en France”.
Sur RTL dans l’émission “On refait la télé”, l’interprète du tube “Manureva” explique :
J’ai pu être parfois, le le souffre-douleur d’un Cloclo hystérique. C’est arrivé quatre ou cinq fois (…) C’était toute l’ambiguïté du personnage. À la fois il me produisait, donc il n’avait qu’une seule idée en tête, c’est que ça marche, mais après, les effets du succès, il ne les supportait pas quand c’était un autre qui en bénéficiait“, commente le chanteur.

Il entendait les gens m’applaudir, ça le rendait fou

Alain Chamfort ajoute : “Claude était dans sa loge, il entendait les gens m’applaudir, ça le rendait fou furieux ! En fait, il ne me disait pas vraiment grand-chose en face à face, il faisait appel à ses assistants…J’ai mis du temps à comprendre que c’était lui (…) C’était très compliqué“, confie Alain Chamfort.

Une info confirmée par le producteur Gérard Louvin : “Claude (François) était dingue du succès rencontré par Alain. Pourtant, il le produisait ! Durant les concerts d’Alain, il faisait débrancher les prises. A chaque concert, il y avait un problème ! Parce qu’il était jaloux, il voulait que lui, c’était lui la vedette (…) Il avait même fait une alerte à la bombe“, révèle l’ancien chroniqueur de TPMP.