Véronique Sanson . © Crédits photos Véronique Sanson dans son clip "Et je l'appelle encore"capture d'écran YouTube

Véronique Sanson : “Il y a des moments terribles où je pleurais moi qui ne pleure jamais”

Interviewée sur RTL par Marc-Olivier Fogiel ce lundi 17 décembre dès 18h35, la chanteuse Véronique Sanson se livre avec sincérité.

Atteinte d’une tumeur à la gorge, Véronique Sanson explique aller mieux, comme elle l’a confirmé à Laurent Delahousse ce week-end, elle fera d’ailleurs son retour sur scène en avril “Ça va. Ça va mieux. Ce n’est pas fini mais c’est en bonne voie. Je suis toujours un peu fatiguée mais je vais reprendre. Les médecins voient un truc pas normal. Je n’y étais même pas allée pour ça, j’y étais pour mes cordes vocales. Ils disent qu’il y a un truc qui ne va pas, que c’est une tumeur”, se remémore du hit “Besoin de personne“.

Je n’ai même pas osé me mettre au piano parce que j’ai peur qu’il ne me réponde pas

Face à Marc-Olivier Fogiel, à la question “Mais qu’est-ce qui vous fait tenir l’idée de remonter sur scène ?”, Véronique Sanson répond “L’idée de vivre. Il faut attendre que ça passe un peu. Là, ce n’est pas encore ça. Je n’ai même pas osé me mettre au piano parce que j’ai peur qu’il ne me réponde pas. Il faut que j’ai le courage de l’affronter. C’est fort, cette fatigue, avec pas d’énergie, avec plus envie de rien. Il y a des moments terribles où je pleurais moi qui ne pleure jamais“, lance émue Véronique Sanson.