Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 le 16 décembre 2016 . © Capture d'écran Europe 1

Jean-Pierre Elkabbach fait ses adieux et rend l’antenne sur Europe 1

Le journaliste effectuait sa dernière interview politique pour la matinale d'Europe 1 ce vendredi matin. Il a tenu à faire ses adieux et dire un petit mot, en toute dignité.

La nouvelle tombait en début de semaine, lundi 12 décembre, après une longévité impressionnante de 29 ans au poste l’indétronable “JPE” n’assurera plus l’interview politique matinale et quotidienne d’Europe 1. Le journaliste politique a profité de sa dernière interview politique dans la matinale pour faire des adieux touchants et placer un petit mot personnel, en toute dignité.

Des adieux dignes et touchants

Après avoir fini d’interviewer Vincent Peillon, Jean-Pierre Elkabbach a tenu à dire “un mot personnel et tout à fait simple” avant de rendre l’antenne pour sa dernière quotidienne. Calme, maitrisé et en toute sobriété il annonce : “Pour ce dernier rendez-vous des matinales de la semaine, je veux remercier les auditeurs et les invités, les équipes et les personnels d’Europe 1. Ils me permettent, ils m’ont permis de vivre ma passion de l’information. Plus que jamais, elle est en moi, plus que jamais, elle est intacte. Du fond du coeur je dis merci à tous et je dis à bientôt”.

Hommage de Thomas Sotto

Malgré tout l’émotion était palpable et son collègue Thomas Sotto a tenu à lui rendre hommage : “Ce matin est un jour un particulier pour vous, pour moi, pour nous tous. Ça fait 4 ans qu’on se réveille ensemble, vous et moi. A la rentrée, je mettrai mon réveil le week-end pour vous écouter dans la matinale. Evidemment vous serez toujours aux commandes du Grand Rendez-vous. Et moi, je voulais simplement vous dire ‘merci’, Jean Pierre. Et je vous embrasse ! L’aventure continue !”.

Une page qui se tourne, mais pas la fin du journaliste sur les ondes pour autant. Comme a tenu à le rappeler son confrère, Jean-Pierre Elkabbach se voit confier d’autres tâches sur la radio. Il garde son segment politique dominical, Le Grand Rendez-Vous, et se voit attribué deux nouvelles interviews politiques le samedi et le dimanche à 8 h 20. A partir du 2 janvier prochain se trouvera désormais à sa place le journaliste politique Fabien Namias.