Karine Le Marchand. . © Crédits photos photo communiqué M6

Karine Le Marchand tweet sur le consentement sexuel à 13 ans et fait polémique

Comme beaucoup de vedettes, l'animatrice d'M6 Karine Le Marchand a donné son opinion et son indignation sur le "Consentement sexuel abaissé à 13 ans".

C’est le sujet le plus délicat du moment avec un texte de loi (présenté au printemps prochain) qui fait une énorme polémique dans tous les milieux après le récent délibéré d’un homme jugé pour le viol d’une fillette de 11 ans et qui a été acquitté en cour d’assises.
Suite à cette sordide histoire, la ministre de la Justice Marlène Schiappa souhaite retenir un certain âge, 13 ou 15 ans, en dessous duquel “tout enfant serait d’office considéré comme violé ou agressé sexuellement”.

Le viol est puni par la loi

https://twitter.com/KarineLMOff/status/935125473444671489/photo/1

Dans son tweet, Karine Le Marchand tente d’expliquer : “A 9 ans, si tu te laisses faire alors qu’un adulte te force à coucher avec lui, c’est que tu le veux bien. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est la loi”, écrit la présentatrice de “L’amour est dans le pré” sur M6. Sauf que la loi évoque la notion de viol dès lors qu’un acte sexuel est forcé et ce quel que soit l’âge de la victime.

Du coup, on peut penser que l’animatrice n’a pas compris la subtilité de la loi, ce qui a fait réagir les internautes “Ouvrir un Code Pénal serait plus utile que ce tweet“, écrit l’un d’eux. Dans un nouveau tweet, Karine Le Marchand a tenu à se défendre :
J’ai le droit d’émettre une opinion. L’emprise psychologique ou la fascination qu’exerce un adulte sur un enfant n’est pas réprimée, et constitue pour moi une contrainte. J’ai le droit d’émettre une opinion ou je dois être punie pour ça. Je ne suis pas juriste. Ma fille a 15 ans. Le législateur a toujours fait évoluer les lois. J’essaie comme je peux. Pardon. Fin de la discussion me concernant“, a écrit l’amie de Stéphane Plaza.