Christine Angot. . © Crédits photos capture ONPC 3 février 2018/France 2

Christine Angot n’est pas violente : “On est dans une société qui est violente”

Interviewée dans Le Figaro du jour, la polémiste de Laurent Ruquier dans "On n'est pas couché" est revenue sur les critiques dont elle est l'objet.

Critiquée de toute part pour son “agressivité” (verbale -NDLR), Christine Angot réfute de l’être : “Effectivement, sur le plateau d’ONPC, il y a des moments qui sont un peu difficiles parfois. On est dans une société violente, je ne pense pas que ce soit moi qui crée cette violence, vraiment. Il y a des contraintes très différentes, des préoccupations différentes“.

Je ne cherche pas les clashs

Un peu plus loin dans l’entretien, Christine Angot assure ne pas chercher le clash en permanence : “Je n’ai pas été embauchée pour faire le buzz. Je ne suis pas une machine à clashs. Et, déjà, surtout, je ne suis pas une machine !“, assure la collègue de Yann Moix qui ajoute :
Lorsque nous recevons nos invités, j’essaie toujours de passer sur les côtés, je n’y vais jamais frontalement. Cela ne m’intéresse pas de blesser les gens“.

Question récemment dans l’émission “Le Tube” sur Canal+, Yann Moix avait conseillé à sa consœur de rester encore dans “On n’est pas couché” : “Le minimum, c’est deux ans ! La première année, on essaie de monter sur le cheval et on se fait éjecter toutes les 30 secondes. La deuxième année, on a un peu plus de stabilité, et la troisième année, on mate la monture, on lui flatte l’encolure et puis, de temps en temps, on sait aussi lui faire opérer quelques galops intéressants“…