Annonces

À travers le monde, le Coronavirus continue de faire des ravages

Les cas identifiés à ce jour sont plus de 339 000, dont plus de 14 000 sont déjà décédés. Sur le continent européen, le mal s’y répand à grande vitesse, surtout en Italie où l’on dénombre plus de 59 138 cas et 5 476 décès.

Toutefois, les dirigeants du monde continuent de serrer les mesures pour contenir la rage du COVID-19.

Annonces

Le Coronavirus en France et en Italie

Selon le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon, le bilan continue de s’alourdir en France. Les cas confirmés sont estimés à 16 243 pour 674 décès. Il confirme aussi que 1746 sont dans un état critique et admis en réanimation. De même, 7240 personnes sont hospitalisées pour suivre des traitements.

Face à cette situation, le gouvernement a pris ses responsabilités en obligeant les citoyens à rester en confinement chez eux. Cette décision vise à réduire les contaminations, et tout citoyen qui viole cette mesure sera condamné à payer une amende. Par conséquent, tout Français qui désire sortir doit disposer d’une attestation de déplacement, sans quoi il se verra soumis à des sanctions. Le montant de l’amende est passé à 1500 €. Une peine de 6 mois est prévue après 4 récidives.

Annonces

En Italie, la situation est beaucoup plus grave que celle de la France ou la Chine. C’est désormais le pays le plus touché au monde. Entre samedi et dimanche, près de 1400 personnes sont déjà passées de vie à trépas. Ainsi, tout comme en France, le gouvernement italien a demandé à ses citoyens d’arrêter toute activité de production non essentielle, le temps d’en finir avec la propagation du virus.

Le Coronavirus en Espagne

En Espagne, il a été décompté 28 768 environ. En effet, le nombre de cas contaminés s’est miraculeusement multiplié. Après l’Italie, l’Espagne devient de deuxième pays d’Europe le plus touché par la maladie. À ce jour, plus de 2 182 ont déjà été recensés. Lors de sa conférence de presse, Maria Jose Sierra a estimé que les cas augmentent et s’accentueront les prochains jours.

Le ministre de la Santé, quant à lui, estime que les cas d’infection ont augmenté de 25 % depuis le vendredi. Pour essayer d’empêcher le virus de se propager, il a été décidé que tout le monde se mette en confinement généralisé. Les promenades sont donc interdites sur toute l’étendue du territoire. Il est aussi interdit :

  • De rendre visite à la famille ;
  • De rendre visite aux amis et aux voisins ;
  • De faire du sport ;
  • De faire des sorties entre amis ;
  • D’organiser des fêtes d’anniversaire ou tout autre événement.
Annonces

Cependant, les mesures de confinement n’ayant pas suffi pour rassurer le gouvernement, les frontières ont été fermées.

Le Coronavirus en Angleterre

Pendant que tous les pays européens luttent pour empêcher le virus de davantage de dégâts, le gouvernement britannique prône de son côté l’immunité collective. Ce concept signifie qu’il faut laisser le virus se propager pour contaminer tout le monde. L’objectif est que tous les citoyens anglais deviennent immunisés.

Cependant, après une accélération des contaminations et des décès, le pouvoir en place a décidé de mettre de l’eau dans son vin. Pour ce faire, des campagnes de sensibilisation ont été mises en place pour inviter les populations à se laver les mains. Plus tard, avec l’alourdissement des bilans, le gouvernement décide de mettre en confinement les personnes de plus de 70 ans. De plus, le vendredi soir passé, il a été ordonné :

  • La fermeture des salles de sports ;
  • Des théâtres,
  • Des restaurants,
  • Des cinémas, etc.
Annonces

En outre, bientôt une loi sera promulguée pour permettre de mettre tout le pays en confinement total. Les personnes infectées au Royaume-Uni sont de 5 683, dont 281 décès.