Affaire Nicolas Hulot les témoignages accablants de ces collaborateurs et des victimes ! Froid dans le dos !

L’ancien ministre d’Emmanuel Macron est depuis peu cité dans une affaire d’agression sexuelle et la liste des victimes ne fait que s’allonger.

affaire-nicolas-hulot
Source : Closer

L’émission « Envoyé Spécial » a diffusé quatre témoignages de plusieurs femmes qui accusent Nicolas Hulot d’agressions sexuelles et de viols. Ces récits sont accablants pour l’ancien ministre de la Transition écologique.

Les témoignages contre Nicolas Hulot

La première à témoigner est une femme nommée Sylvia, qui affirme qu’en 1989, alors qu’elle n’avait que 16 ans, elle a été agressée sexuellement par Nicolas Hulot. L’adolescente, qui admirait la star de l’émission « Ushuaïa », a écrit à Radio France pour lui témoigner son admiration. » Je suis le genre d’adolescent qui écrit des lettres aux chanteurs que j’admire », a-t-elle confié.

Elle reçoit ensuite une invitation à une émission intitulée « Antipodes », animée par Nicolas Hulot de France Inter et le 27 mai 1989, elle se rend au bureau de Radio France pour participer à l’émission. Après l’émission, le présentateur lui a proposé de prendre un petit-déjeuner puis de la conduire à la station de métro du Trocadéro.

Quand nous nous sommes séparés, il m’a demandé de l’embrasser dans le cou. Et pour une raison quelconque, quand j’ai embrassé son cou (…) Après quelques minutes, il s’est arrêté sur un parking surélevé. Sort ses parties génitales et demande à la jeune adolescente de les prendre dans sa main.

Selon elle, Nicolas l’oblige à lui faire une fellation et la dépose ensuite au Trocadéro. Un traumatisme qu’elle a longtemps gardé pour elle, jusqu’à ce qu’elle se confie à une amie une première fois en 2011, lorsque Nicolas Hulot s’est présenté comme le candidat des écologistes à l’élection présidentielle, puis en 2017 à sa mère. “Je n’ai aucune preuve, c’est le plus grand fardeau de ma vie (…). Alors je n’attaquerai personne (…) Qui me croirait, moi une fille de 16 ans ?”

Coup de poing dans le visage

Un autre témoignage exclusif est celui de Cécile, qui aurait été agressée par Hulot en septembre 1998. Elle avait 23 ans à l’époque et avait été engagée par l’ambassade de France à Moscou pour s’occuper des questions de visa. L’ambassade a été envoyée à la demande directe de l’Élysée pour aider le parti de Hulot bloqué à la douane dans la capitale russe. La jeune femme a répondu à la demande.

En retour, on lui a dit que Nicolas Hulot avait dîné avec son équipe et l’avait invitée à prendre un verre après. À la fin du dîner, l’écologiste l’a suivie en taxi, prétendant qu’il voulait, lui aussi, rentrer à l’hôtel. Il m’a dit : « Si tu veux, je peux te proposer un poste à TF1 ». Et il me couvrait, essayait de m’embrasser, de toucher mes seins et mon entrejambe (…). J’étais à l’agonie.

Elle a expliqué qu’elle l’avait frappé au visage. Malgré la gravité des faits, elle n’a pas envisagé de porter plainte. Notamment en raison de la proximité de l’intéressé avec le président Jacques Chirac : selon l’enquête d’Envoyé spécial, l’équipe de Hulot était bloquée à l’aéroport de Moscou à l’époque et, selon des documents officiels, l’ambassade est intervenue pour faciliter les démarches.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cheek (@cheekmagazine)

Nicolas Hulot face aux accusations

Interrogé par « Envoyé spécial », Nicolas Hulot a refusé de répondre aux questions des journalistes, expliquant qu’il n’avait pas l’intention de se défendre. Au niveau judiciaire, comme le rappelle l’émission, les faits les plus graves dénoncés sont frappés de prescription.

Nicolas Hulot ne devrait pas avoir à répondre devant les tribunaux. Cependant, ces nouveaux témoignages, qui viennent renforcer l’enquête de 2018, soulèvent aussi de nombreuses questions.


Adrien Faubert

Moi c'est Adrien, d'abord écrivain, je suis devenu par la suite rédacteur web pour me rapprocher des lecteurs et de leur quotidien. J'ai à coeur de vous apporter les meilleurs contenus, notamment sur les stars françaises que j'affectionne particulièrement.