Affaire Patrick Poivre-d’Arvor, Claire Chazal brise le silence !

Claire Chazal rompt le silence sur l’affaire PPDA : « Ce qu’il aime plus que tout, c’est séduire ».

claire-chazal-defend-le-ppda
Source : Allo People

Claire Chazal, une ancienne collègue de Patrick Poivre d’Arvor, s’est exprimée sur les accusations de viol dont fait l’objet le journaliste. Il aime magnifier ses conquêtes, mais jamais par la violence ou la coercition », a déclaré la présentatrice.

Patrick Poivre d’Arvor était un séducteur

C’était dans l’objectif de promouvoir son émission « Passage des arts » que Claire Chazal a été invitée par France Inter. Interrogée sur l’affaire PPDA, la présentatrice a d’abord souligné l’importance de la prise de parole des femmes. Il est bien sûr normal et important que les femmes prennent enfin la parole.

La violence domestique existe et, du moins dans certains milieux, les femmes sont très souvent impuissantes. « Je pense qu’il est vital que nous le disions un peu mieux« , a déclaré la présentatrice.

Toutefois, la femme de 64 ans regrette que le père de son fils soit jugé par une « cour de justice ». Elle a ajouté : « Je suis d’accord avec la complexité de l’affaire et j’entends les deux côtés, mais souvent, une seule voix est entendue. Quant à Patrick, je peux vous assurer que c’est un séducteur qui apprécie conquérir, accumuler les conquêtes, en quelque sorte, mais il ne le fait jamais par la violence ou la force. Ce qu’il aime par-dessus tout, c’est séduire, convaincre. Être charmé, être fier, être aimé, c’est ce qu’il veut avant tout.»

Ce témoignage rejoint celui de Jean-Pierre Pernaut qui, à son tour, prend la défense de son ancien collègue. C’était « un dragueur » a déclaré le journaliste au CMR. «Il appréciait discuter avec les femmes. Tel qu’il est dans ses livres, tel il est dans la vie. Il écrit remarquablement bien. Il affectionne discuter. Les témoignages des gens dans Le Parisien, ce sont des mensonges. »

Témoignage de Patrick Poivre d’Arvor

Patrick Poivre d’Arvor s’est exprimé à la télévision pour la première fois depuis qu’il a été accusé de viol par l’écrivaine Florence Porcel dans l’émission « Quotidien ». « C’était en mars dernier. Ce n’était rien. Je n’ai dû rencontrer cette femme que cinq ou six fois tout au plus en 17 ans. Elle m’a beaucoup écrit, toujours de manière incessante, à sa demande. Elle m’a demandé de faire une interview avec elle« , a-t-il expliqué.

« Tout ce que je peux dire, c’est que je n’ai jamais de ma vie accepté une relation qui n’était pas consensuelle ou contrainte, qu’elle soit sentimentale ou sexuelle. Je n’ai jamais eu de relation non consentie ou forcée dans ma vie », a déclaré l’ancien présentateur du journal de 20 heures de TF1.

L’homme a déclaré qu’il avait déposé une « action en diffamation » contre l’écrivain et une « action en diffamation » contre Le Parisien pour avoir publié ces accusations.

Témoignage de Marie-Hélène Mille

Marie-Hélène Mille, secrétaire de Patrick Poivre d’Arvor pendant 32 ans, a pris la défense de l’ancienne star de la télévision qui fait l’objet d’une enquête pour viol. Elle décrit PPDA comme un homme qui est constamment scruté par de jeunes femmes.


Adrien Faubert

Moi c'est Adrien, d'abord écrivain, je suis devenu par la suite rédacteur web pour me rapprocher des lecteurs et de leur quotidien. J'ai à coeur de vous apporter les meilleurs contenus, notamment sur les stars françaises que j'affectionne particulièrement.