Alain Weill (RMC, BFM TV) ne veut pas être racheté par TF1

  • Carole Roldane
  • 21 octobre 2013

Pour Alain Weill le patron d’RMC, BFM TV (groupe de médias NextRadioTV), il est hors de question de se faire racheter par le groupe TF1 comme le suggérait certaines analyses.

Alain Weill dans Le fiagaro :
« Je suis attaché à mon indépendance. Je n’ai jamais eu et n’ai aucun projet de fusion avec TF1. Et eux non plus ! ».

Il ajoute :
« Même un gros chèque de TF1 je le refuserais. Il n’y a pas que la perspective d’avoir un gros chèque qui motive un entrepreneur. (…) Le jour où je vendrai, c’est que je considèrerai que l’intérêt de NextRadioTV requiert de se rapprocher d’un autre groupe. »

Cette guerre d’intox vient du faite que LCI (groupe TF1) souhaite arriver sur la TNT gratuite ce qui ferait trois chaines d’info en continu avec : LCI, i-Tele et donc BFM TV.

Sur ce sujet, le patron de BFM TV prévient :
« Si demain, LCI va en gratuit, cela va renforcer les groupes historiques qui sont déjà très puissants, au détriment des acteurs indépendants. BFMTV est rentable, avec une marge de 20% sur un chiffre d’affaires de 72 millions d’euros qui passera à 30% l’an prochain ; RMC radio dégage elle une marge d’exploitation supérieure à 30% »…