Après LIDL: IKEA se lance dans la mode avec des articles incroyables et vraiment pas cher, on les veut tous

Après LIDL: IKEA se lance dans la mode avec des articles incroyables et vraiment pas cher, on les veut tous

  • Valerie Hommez
  • 29 juillet 2020

Après la chaîne de grande distribution Lidl et ses baskets tricolores qui ont fait le buzz, c’est au tour de la célèbre enseigne suédoise d’ameublement Ikea de se lancer dans la vente de vêtements. Après avoir créé une véritable révolution dans le monde de l’ameublement, l’entreprise nordique semble vouloir se lancer dans le prêt-à-porter.

Serait-ce devenu un véritable phénomène de mode ? Après l’enseigne de nourriture à bas prix Lidl qui avait lancé des sneakers au prix de 12,99 euros et que l’on retrouve aujourd’hui sur des sites d’enchères à plus de 1300 euros, après McDonald’s et ses maillots recyclés fabriqués à base de paille, c’est aujourd’hui Ikea qui propose des pièces avec son logo.

Si ce n’est pas la première fois que la chaîne de magasins est en contact avec le monde de l’habillement et du prêt-à-porter, la première tentative était tout à fait différente. En 2016, la marque de haute couture Balenciaga avait lancé un modèle de sac de luxe qui reprenait en tous points, les caractéristiques du sac de courses de l’enseigne suédoise. Mais à une énorme différence près, c’est que le sac Ikea est vendu pour moins de 1 euro et le sac Balenciaga pour plus de 1 500 euros.

Nommée ” EFTERTRADA “, la ligne que proposera Ikea sera composée de sweats à capuche, de tee shirts, de sacs en tissu, de serviettes, et même d’un modèle de parapluie reprenant leur célèbre logo mais, aussi l’image du code barre de la pièce la plus vendue dans l’histoire de la marque. Mais, que les clients européens et français ne se réjouissent pas trop vite, car dans un premier temps, cette collection ne sera disponible uniquement à la vente qu’au Japon. On peut d’ores et déjà imaginer, qu’il est très probable de voir arriver sur le continent européen la même ligne de produits. Si par chance pour Ikea, cette nouvelle initiative rencontrait le même succès que connu précédemment par Lidl avec ses baskets et ses chaussettes, on peut penser que la direction d’IKEA accélérerait les choses pour rendre disponible partout dans le monde cette nouvelle collection assez surprenante.

Il s’agit donc d’une grande première pour le géant Suédois de l’ameublement qui a décidé également de mettre à l’honneur la plus grosse vente de l’histoire de la chaîne, la bibliothèque ” Billy ” dont le code-barre sera posé sur l’ensemble des vêtements de sa ligne. Ikea annonce également que d’autres articles viendront peu à peu rejoindre cette première mondiale, mais, sans apporter plus de détails sur le type de vêtements qu’ils proposeront à la vente.

IKEA avait déjà proposé quelques produits décalés grâce à une collaboration avec un célèbre artiste de 2017 à 2019. Ikea avait travaillé avec Virgil Abloh, un artiste, DJ et entrepreneur, fondateur du label OffWhite. Ensemble, ils avaient présenté l’année dernière une collection intitulée “ Markerad “. Il y avait notamment un énorme tapis qui reprenait en imprimé la copie d’un ticket de caisse. Le célèbre designer disait qu’il souhaitait une collection qui répondait à une préoccupation précise : c’est-à-dire ouvrir des horizons artistiques à l’aide des objets anonymes du quotidien. Une démarche que Virgil voulait inscrire dans un usage de référence satiriques et d’éléments subversifs pour changer le regard des gens sur les objets traditionnels avec un style minimaliste.

Il met en avant un sens de l’ironie et souhaite s’adresser à des gens qui ont un mode de vie un peu décalé ou qui simplement souhaitent donner un coup de jeune à leurs intérieurs. ” L’idée est de célébrer ses objets anonymes dont nous nous servons tous les jours sans y penser. En garnissant d’un cale-porte, le pied d’une chaise ordinaire, on crée l’inattendu, une rupture dans la routine » expliquait l’artiste. Du côté de la direction d’Ikea, on se réjouissait de cette collaboration et, Enrik Most, le responsable créatif de la chaîne suédoise, est visiblement très heureux du résultat : ” Virgil rend le design moderne encore plus contemporain. En interprétant l’histoire et la tradition comme lui seul sait le faire, il crée des œuvres parfaitement représentatives de notre époque “.

Mais, comme pour la ligne de vêtements qui s’apprête à sortir au Japon durant les premiers jours d’août, cette collection de mobilier avait été éditée dans des quantités limitées. Concernant par exemple le tee-shirt ou le sweat-shirt qui seront disponibles en e-commerce en Asie, on peut quand même imaginer que par la suite la production se fera à une plus grande échelle pour tenter de viser une clientèle plus large.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Et si vous organisiez une garden party ? Côté rafraîchissement, on opte pour du pratique ET du style avec KALASFINT !

Une publication partagée par IKEA FRANCE (@ikeafrance) le

On peut faire la comparaison avec ce qui vient de se produire en Belgique et au Pays-Bas avec l’enseigne de nourriture à bas prix Lidl, dont même le responsable marketing français doutait du succès de la paire de baskets qui a fait sensation. Lorsque l’idée avait germé, il y a plus d’un an, de produire des baskets tricolores à l’image de Lidl, personne ne semblait réellement emballé et croire au projet. Il avait donc été décidé de lancer une production limitée de 2 000 pièces.

Des stocks qui ont été pillés en juste quelques heures et des chaussures qui se revendent aujourd’hui sur eBay à 100 fois le prix d’origine. Un coup de pub génial mais non prémédité, qui a fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Une aventure qui a mis Lidl sur le devant de la scène pendant plusieurs jours. On imagine donc bien qu’Ikea est peut-être en train de réaliser un test en Asie avant de le reproduire à plus grande échelle sur le continent européen et d’espérer rencontrer le même succès que l’enseigne de grande distribution alimentaire allemande.

Coup de pub éphémère, ou véritable tendance d’autres industries à se lancer dans le prêt-à-porter, le temps nous dira s’il s’agit d’un phénomène de courte durée ou peut-être d’une volonté pour ses marques de s’essayer sur des nouveaux marchés en cette période de crise. De toutes les manières, Ikea aura, elle aussi, comme Lidl, réussi un joli coup de pub et il reste à voir si les ventes de ses lignes de vêtements rencontreront l’adhésion des consommateurs.

Mais, si le géant suédois ne poursuivait pas l’aventure et ne reproduit pas à plus grande échelle ses tee-shirts ou ses sweat-shirts, il est certain que ces deux pièces deviendraient alors des collectors dont les prix s’envoleraient comme les baskets proposées par Lidl.