Après plus de 20 ans sur scène avec Johnny, c’est au tour cet illustre guitariste de nous quitter ! !

L’Anglais Robin Le Mesurier est décédé ce mercredi des suites d’un cancer.

robin-le-mesurier-le-guitariste-et-acolyte-de-johnny-hallyday-est-decede
Source : Voici

Lui qui fut le plus fidèle guitariste de Johnny Hallyday de 1994 à 2017. Il est mort à l’âge de 68 ans. Musicien de studio et de scène et compositeur accompli, il avait collaboré avec Rod Stewart dans les années 1980.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julien Frantz (@juju.57100)

Les proches en larme

L’annonce du décès de Robin Le Mesurier a provoqué un tollé parmi ceux qui l’ont croisé au cours de sa longue carrière. « C’est le cœur brisé que j’apprends le décès de mon très cher ami de longue date, Robin Le Mesurier… Pour toujours dans nos cœurs », a tweeté Julian, le fils de John Lennon.

Pierre-Alexandre Vertadier, président de Decibel Production et producteur des dernières tournées de Johnny Hallyday, n’a pas manqué de lui rendre hommage. « Robin était un garçon extrêmement discret. Il était un peu à part. Tout en étant aimé de tous. Jamais d’ego. Jamais de colère. Je crois qu’il rassurait beaucoup Johnny. Il savait exactement ce que Johnny voulait entendre. Un peu le gardien du temple. »

Parcours de l’artiste

Robin Le Mesurier est né à Londres en 1953. Il est le fils des comédiens John Le Mesurier et Hattie Jacques. Il s’est fait remarquer de 1980 à 1986 lorsqu’il se produit avec le chanteur britannique Rod Stewart. Il a passé 23 ans à travailler avec Johnny Hallyday, qu’il considère comme son « frère ».

Robin Le Mesurier, dans ses mémoires « Mes 1 000 concerts avec Johnny », dont Laetitia Hallyday a écrit la préface, écrit : « Dès que nous nous sommes salués et serré la main, la connexion a été immédiate. Nous aimions les mêmes choses, nous avions les mêmes attraits en matière de musique, que ce soit pour le blues ou les débuts du rock ». Et cette « amitié instantanée » avec Johnny a duré 23 ans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Souvenirs Souvenirs (@johnnyhallyday)

Les moments forts de sa carrière

Sa première rencontre décisive était en 1976. Il est devenu l’un des principaux accompagnateurs de Rod Stewart, qui était alors une rock star mondialement connue. Les deux hommes ont travaillé ensemble pendant sept ans.

Une autre rencontre majeure a eu lieu en 1994. Chris Kimsey, un ingénieur du son qui avait déjà travaillé avec les Rolling Stones, a demandé à Robin Le Mesurier de jouer et d’arranger un album de chansons de Johnny, cette fois en langue shakespearienne. Johnny et Robin, qui ont en commun une douce timidité et une passion pour le rock, renversent aussitôt la vapeur.

« Robin était entré chez Johnny comme directeur musical de sa tournée en anglais. Soit chef des musiciens. Après, il est toujours resté dans le groupe comme guitariste et il est le seul musicien à être resté aussi longtemps auprès de Johnny, ce qui n’était pas une chose facile », déclare le rockeur Greg Zlap, qui joue de l’harmonica.

Le guitariste et l’idole éternelle des jeunes étaient comme des frères. « Ils se voyaient beaucoup en dehors du travail à Los Angeles. Ils n’habitaient pas loin l’un de l’autre à Pacific Palissades. Ils avaient une relation très forte. Johnny avait besoin de sa présence, se souvient encore Greg Zlap. En signe de confiance absolue, Johnny lui avait offert un double de son collier avec Jésus et sa guitare. »


Natalie Labrie

Rédactrice web depuis quelques années, j'ai commencé en autodidacte. Je ferais de mon mieux pour vous apporter les meilleures infos chaque jour, car le journalisme est une passion.