Après “Un peu, beaucoup, aveuglément” Clovis Cornillac souhaite encore réaliser un film

  • Carole Roldane
  • 17, avril 2015 à 19h20

Bientôt à l’affiche du film “Un peu, beaucoup, aveuglément” qu’il vient de réaliser -c’est son premier film comme réalisateur- (en salles le 6 mai 2015 précisément), le comédien Clovis Cornillac qui y joue “Machin”, un est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle (Mélanie Bernier “Machine”) est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir…

Interviewé par le journal Sud Ouest, Clovis Cornillac explique qu’après cette première expérience comme réa, il souhaite déjà se remettre à la réalisation d’un film mais trouver de l’argent pour le financer n’est pas chose simple :
C’est compliqué de trouver de l’argent quand c’est votre premier film. Pour rassurer les producteurs, il fallait aussi que je joue dedans“.

Mais visiblement, passer derrière la caméra lui a beaucoup plu :
J’ai rencontré la chose la plus belle professionnellement. J’ai envie de refaire des films. Je ne pensais pas que ce serait possible que cela me plaise autant. Je me souhaite de remettre le couvert très bientôt“.

Le comédien s’est lui-même surpris :
Quand tu réalises ton film, tu dois en assumer tous les recoins. Tu te surprends à te passionner pour une petite cuillère, c’est ça qui est fabuleux quand tu réalises. Tout est important : le sol, les objets, la lumière… Alors que je n’y prête aucun intérêt dans la vie. Là, tout prend du sens. Ce sont des choix permanents et ce sont les tiens. C’est génial. Tu es Dieu pendant quelques temps et ce n’est pas désagréable.

Au casting de “Un peu, beaucoup, aveuglément” joue sa vraie femme dans la vie : Lilou Fogli ; mais aussi Philippe Duquesne et Manu Payet.