Arthur : « En France, beaucoup attendent le jour où j’aurai un genou à terre »

  • Carole Roldane
  • 19 décembre 2013

Arthur mal aimé ?
Dans les pages du journal hebdomadaire Paris Obs, l’animateur de TF1 et patron de Ouï FM ne se trouve pas aimé, ce qui confirmé dans notre sondage du jour ou il se retrouve à la 9e place des « Célébrités les plus détestées des Français ».
Arthur :
« En France, beaucoup attendent le jour où j’aurai un genou à terre. Je suis celui qu’on aime détester. (…) J’ai l’impression qu’on me fait payer l’arrogance du succès. Pour les gens, l’animateur-producteur pense qu’ « Arthur rime avec argent ».

Alors qu’il prend des risques dans son métier, Arthur se défend :
« C’est vrai, je suis un formidable opportuniste : j’ai fait ce que beaucoup auraient fait à ma place. J’ai vendu en France des émissions qui marchaient. (…) Et dans mon opportunisme, j’ai gagné au Loto : avec Stéphane Courbit, mon associé de l’époque, nous avons revendu Endemol à un moment où des groupes comme Téléfònica achetaient tout et n’importe quoi à n’importe quel prix ! ».

Le futur pour Arthur ?
Arthur veut absolument remonter sur scène pour un nouveau One man show – son précédent avait plutôt très bien fonctionné, mais il serait aussi en contact avec D8 afin de produire un jeu via sa société de production,  il souhaite s’ouvrir à d’autres chaînes de la TNT et produire des émissions de manière plus importante.