Balance Ton Post : une policière en cagoule témoigne, c’est terrible!

Balance Ton Post : une policière en cagoule témoigne, c’est terrible!

  • Julie Bourdin
  • 18, octobre 2020 à 14h23

Balance Ton Post est diffusé tous les jeudis soirs sur C8. C’est une émission animée par Cyril Hanouna et qui, sur le même format que Touche Pas à Mon Poste, aborde des sujets plutôt tendus. Les questions abordées dans l’émission du 15 octobre dernier sur le plateau de Balance Ton Post portaient sur l’insécurité et les violences policières. Plusieurs profils étaient donc reçus. Le secrétaire national de la fédération professionnelle indépendante de la police, une policière à visage masquée, un militant incarcéré suite à une erreur judiciaire, une mère de famille dont le fils est décédé lors d’une agression ainsi que des habitants de Champigny-sur-Marne. Car le Comissariat de Champigny-sur-Marne a récemment fait les frais d’une attaque. Fruit de la révolte de plusieurs individus suite au décès d’un jeune, mort percuté par un véhicule de police au cours d’une course poursuite.

Balance Ton Post proposait une émission percutante le 15 octobre dernier

Tous les témoignages dans Balance Ton Post étaient saisissants et émouvants. Et ce qu’il faut retenir c’est bien que quelque soit le camp, la violence choque. En effet, la police comme les citoyens, ne veulent jamais en arriver à des extrêmes de la sorte. Mais la colère fait exploser la révolte chez certains. Et la police a le devoir de faire maintenir l’ordre. Évidement, c’est un métier difficile pour lequel les agents reçoivent peu de reconnaissance. En revanche, le moindre manquement ou dérapage leur est lourdement reproché. C’est ce que déplore Isabelle, policière, qui vient témoigner sur le plateau. Elle profite de Balance Ton Post pour passer un appel au secours. Car elle a le sentiment que personne n’est du côté des forces de l’ordre, dont l’image est ternis par des bavures et quelques “brebis galeuses”.

Une policière aux abois, les violences s’exacerbent partout

Isabelle est très inquiète. Elle aime son travail et sait que c’est le cas de la majorité de ses collègues. Si parfois l’usage de la force est nécessaire, elle tient à rappeler qu’elle est toujours encadrée par des protocoles stricts. En revanche, plus le temps passe et plus elle se sent en insécurité elle aussi. Le port de son uniforme ne lui apporte pas toujours de remerciements bien qu’elle mette des criminels en prison. Son travail est une dévotion pour les citoyens de son pays et pour leurs sécurités. Mais les bavures de certains font qu’elle reçoit des injures à longueur de journée, tous les jours. En effet, elle fait son travail de façon exemplaire et elle déplore de se voir mise dans le même panier que des policiers peu scrupuleux.

Isabelle émeut le plateau de Balance Ton Post

Isabelle est une mère de famille et a même interdit à ses enfants de parler de son métier. Elle sait que le climat est hostile aux membres des forces de l’ordre à cause de la hausse des violences causées par la révolte de plus en plus importante chez les gens. Elle aimerait que la population puisse différencier la personne de l’uniforme et faire la part des choses. Mais Isabelle sait également que cela prendra du temps. Alors, elle se rend vêtue d’une cagoule et de lunettes de soleil sur le plateau de Balance Ton Post. Inquiète d’être reconnue et que son métier lui attire des problèmes dans sa vie privée.

 

Balance Ton Post tente d’apaiser les tensions par le dialogue, ça fait des étincelles

Comme Isabelle, tous les invités et les membres de Balance Ton Post sont conscients de cette réalité. La justice est bien trop longue à réagir souvent. Alors, la révolte des citoyens semblent être la seule réponse possible. Mais en s’en repentant à l’ensemble du corps de police, ils se trompent de cible. Et ajoute de la haine par dessus de la colère. Et malheureusement, cela ne fait que dernier un tableau déjà bien sombre.

Un apaisement est-il possible à espérer ou l’escalade va continuer ?

Pour retrouver une entente et réinstaller une confiance entre la police et la population, il faudrait que les règles changent. Car la police applique des règles de maintien de l’ordre qui ne sont parfois pas adaptées à certaines situations. Aussi, leur peur de se faire agresser est constante et leur travail difficile les oblige à se parer derrière un masque sans émotions ou empathie. Mais dernière l’uniforme ce sont bien des citoyens comme les autres qui veulent simplement protéger la population. Aussi, peut-être que l’attaque du Comissariat aurait pu être évité si la mort de ce jeune avait été regrettée publiquement et que les coupables aient été suspendus un temps.

Mais dans un climat comme celui d’aujourd’hui, chaque personne au service des forces de l’ordre compte. Et leur solidarité est essentielle sur le terrain pour protéger leurs vies. C’est donc un réel problème qui va jusque dans le fonctionnement du sytème qui est visible. Un dysfonctionnement qui pèse à la fois sur la population et sur les forces de l’ordre. Balance Ton Post a fait en sorte de donner la parole à plusieurs personnes confrontées à des situations différentes. Là où tous peuvent se retrouver c’est dans la peine qu’ils ressentent face aux drames humains.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.