Benjamin Castaldi se confie sur sa déprime avant de rejoindre TPMP

  • Carole Roldane
  • 2, novembre 2016 à 18h00

Benjamin Castaldi a connu des hauts et des bas dans sa carrière. Si aujourd’hui il est de retour sur le petit écran en tant que chroniqueur à Touche Pas à Mon Poste et bientôt à l’animation de deux jeux télévisés sur C8, avec Hold Up ce mercredi puis le Big Buzz Quiz tous les dimanches à 19h, tout n’a pas toujours été aussi bien pour lui. Il s’est confié dans les colonnes de 20 Minutes sur une période difficile avant sa rentrée à TPMP.

Benjamin Castaldi pas bien avant son arrivée à TPMP

L’animateur semble aujourd’hui remonter la pente et être heureux mais ce n’était pas toujours le cas pour lui. Après avoir rencontré le succès sur M6 puis TF1 et un rapide passage à C8, l’ancien présentateur de Secret Story s’est retrouvé dans une période difficile : “Honnêtement, je n’allais pas bien. J’avais fait de mauvais choix. (A NRJ 12), je ne me suis pas retrouvé dans la ligne édito­riale. Pendant plusieurs mois, je me suis demandé ce que j’al­lais faire”.

Mais malgré un passage à vide, le présentateur de 46 ans a su sortir la tête de l’eau et ravaler sa fierté. Alors qu’il traitait Cyril Hanouna de despote dans son livre Pour l’instant tout va bien il a accepté le poste en tant que chroniqueur au sein de l’émission. Il l’avoue : “C’était un contexte particulier. Il était dans une phase d’ascension gigantesque et, moi, je n’étais pas bien dans ma vie. Tout ça s’est télescopé”.

Aujourd’hui il s’amuse beaucoup

Si il admet avoir hésité : “J’ai eu un petit doute, je me demandais si ça allait bien se passer, si j’allais trouver ma place”, Benjamin Castaldi semble heureux de son choix et il admet ne pas s’être amusé autant sur un plateau depuis longtemps : “C’est un vrai espace de liberté, une cour de récréationn”.

Désormais, en plus de son poste à TPMP il va pouvoir revenir à ses premiers amours, les jeux télévisés : “c’est une de mes disciplines préférées à la télé. On est plus libres. Une fois que les bases sont posées, on fait ce que l’on veut. On se marre beaucoup avec les invités”. Il va animer un nouveau concept, Hold Up, une idée qu’il a eu avec sa femme et qui part “d’un fantasme que plein de monde a eu, celui d’être enfermé dans une salle des coffres, avec la tentation de les ouvrir”.