Booba “dézingue et ridiculise” fortement Kaaris sur la toile !

Booba “dézingue et ridiculise” fortement Kaaris sur la toile !

  • Valerie Hommez
  • 18, août 2020 à 22h31

Décidément, la rivalité entre Booba et Kaaris n’est pas sur le point de s’arrêter. Si cette guerre à distance est présente sur les réseaux sociaux depuis plusieurs années, elle ne semble pas prête de connaître un terme. Et cette fois-ci, c’était au tour de Booba de s’en prendre à son éternel rival.

Il a notamment publié un court montage vidéo, qu’il a publiée en story de son compte Instagram, dans lequel on le voit tout d’abord en mode selfie. Il reçoit ensuite une sorte de notification où l’on peut découvrir ce texte “ Grand prince de la street, chef de Sevran “. En même temps que ce message, les followers découvrent la tête de Booba qui se transforme. Un gif plein d’humour, mais qui est une fois de plus une belle attaque en règle contre Kaaris.

Encore un bon coup réalisé par le Duc de Boulogne qui est actuellement en pleine tournée promotionnelle de sa nouvelle collection La Piraterie. Une marque de vêtements dans laquelle il s’investit beaucoup et qui remporte un grand succès depuis sa création.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Les temps sont durs. Nous aussi. 🏴‍☠️ @dcntdofficial

Una publicación compartida de boobaofficial (@boobaofficial) el

Mais d’où vient en réalité cette rivalité entre les deux rappeurs ? Alors qu’au mois d’août 2018, ils étaient, tous les deux, arrêtés par la police et incarcérés après une énorme bagarre à l’aéroport d’Orly, ils avaient expliqué d’où venait ce conflit qui les avait amené à de telles extrêmes. Les enquêteurs leur avaient demandé d’où venait l’origine du différend qui les opposait. Âgés de 41 ans, l’ancien membre du groupe Lunatic, Booba expliquait aux enquêteurs qu’il était à l’origine de la carrière et du succès de Kaaris, notamment en l’invitant sur le titre Kalash en 2012.

Sur ce fait, ils paraissent tous les deux d’accord mais c’est par la suite que les choses auraient dégénéré. Booba affirme que c’est Kaaris qui aurait commencé en 2014 lors d’une improvisation en radio sur Skyrock. ” Je vais attendre que le soleil soit assez haut dans le ciel et que tous me voient tuer le roi “. Une déclaration qui était, selon le rappeur de Boulogne, une attaque non déguisée. ” Il a eu des paroles envers moi à la radio que je n’ai pas apprécié. Je ne sais pas ce qu’il cherche “. Ce sera alors le début d’une guerre sans merci par communiqués interposés et d’attaques virulentes sur les réseaux sociaux.

Du côté de Kaaris, il y a évidemment une toute autre version. Selon lui, Booba a multiplié les provocations, notamment via des montages sur Instagram. Un peu dans le style de ce dernier qu’il vient de réaliser : ” A chaque fois, c’est fait pour me ridiculiser ” assure Kaaris.

Et l’escalade avait alors commencé ! Invité sur le titre d’un autre rappeur, Booba aurait tenu des propos très peu flatteurs sur la femme de Kaaris. Ce dernier affirme que Booba est en guerre contre le monde entier et contre lui en particulier. Concernant la rixe qui a eu lieu à l’aéroport, les deux stars se rejettent mutuellement la responsabilité. Mais selon les enquêteurs et les images des caméras de vidéosurveillance, il semblerait bien que ce soient Booba et ses amis qui étaient à l’origine de cette bagarre. “ Il me fixait, un peu provocateur ” affirmait le rappeur des Hauts-de-Seine, et il assure que si dans un premier temps, il ne voulait pas affronter son rival, il aurait reçu des projectiles, et c’est pour cette raison qu’il a attaqué le premier.

Afin de prouver sa bonne foi, Booba explique également que dans une vidéo de 2014, Kaaris le menace ouvertement et que les paroles ne laissent planer aucun doute sur ses intentions. “ Il y a aucun mec de tiekar (quartier) qui se bat sur Internet, on ne se bat pas sur Internet nous. Tout se passe dans la street. Viens en face de moi, je vais t’*******. Je vais te briser tes os, je vais boire ton sang “, des paroles qui avaient le mérite d’être claires pour Booba.

Et depuis ce jour, tout aura rapidement dégénéré, mais ce sera aussi une énorme publicité faite aux deux stars du rap qui avaient promis d’ailleurs de s’affronter sur un ring pour régler définitivement leurs conflits. Un combat qui avait été annoncé à de nombreuses reprises, mais qui finalement n’aura jamais eu lieu. L’affrontement n’a cessé d’être repoussé. S’il devait être organisé dans un premier temps à Bruxelles, puis à Tunis et enfin Genève, jamais ils ne seront retrouvés au centre de l’octogone.

Mais ce ne sont pas les seuls rappeurs à se clasher ouvertement sur les réseaux sociaux ou par textes interposés. Cela ferait même partie de l’ADN du mouvement du rap. Une façon de s’humilier verbalement, que l’on peut par exemple retrouver dans le film 8 mile de Eminem. Mais si généralement les rappeurs s’attaquent via les textes de leurs chansons, Booba et Kaaris avaient visiblement décidé d’en découdre de manière plus musclée. Après l’épisode d’Orly, de la promesse d’un combat de MMA qui n’aura finalement pas eu lieu, près d’un an après le désistement de Kaaris, le duc de Boulogne relançait les hostilités il y a quelques semaines.

Le mardi 30 juin, dans une vidéo partagée sur son compte Instagram en story, le Duc de Boulogne provoquait son ancien protégé en lui proposant une dernière fois de monter sur un ring. “Armand. J’ai une dernière offre pour toi. Tu es cuit frérot ! Tu es cuit ! Ton album, c’est sûr, il ne va pas marcher. Il n’y a que ton daron qui peut t’aider, c’est-à-dire moi. Je te propose boxe thaï, U Arena, Bercy “.

Une hache de guerre qui ne semble toujours pas enterrée du côté de Booba qui continue donc à défier son rival et à se moquer régulièrement de lui, comme lors de sa dernière story sur ton compte Instagram. Si Kaaris avait refusé le combat dans l’octogone au dernier moment, on se demande si ces dernières provocations ne vont pas finalement le décider à accepter l’offre de son ancien mentor.

Mais il y a une chose qui est certaine, c’est que ces clashs perpétuels entre les deux stars, font en tout cas énormément parler d’eux. Et certains imaginent que si à l’origine il y a bien un différent, les deux hommes auraient surfé sur la vague pour une opération marketing bien pensée. Une occasion de faire du buzz pour faire monter les audiences. Quand le bad buzz devient un good buzz…