Brigitte Macron : cette humiliation à son arrivée à l’Elysée qu’elle a fait payer cher et pas digérée

Brigitte Macron : cette humiliation à son arrivée à l’Elysée qu’elle a fait payer cher et pas digérée

  • Pierre Lefort
  • 27, septembre 2020 à 18h22

Tout le monde le sait, Brigitte Macron est une femme indépendante qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle trace son sillon. Certains ont voulu brider la femme d’Emmanuel Macron et il l’on payé cher. En effet, les décisions de la première dame sont souvent radicales et elle ne fait pas de cadeau.

Brigitte Macron est une femme plutôt chaleureuse. Mais c’est aussi une femme de poigne qui peut même être intransigeante dans certaines situations. Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir suprême, Brigitte Macron su trouver ses marques à l’Elysée. Très vite, elle est devenue un personnage très influent au plus haut sommet de l’appareil d’Etat. Il faut dire que l’exercice n’est pas toujours aisé. Les différentes premières dames ont endossé le costume avec plus ou moins de succès. D’ailleurs, le couple Macron est très soudé et le président de la République a entièrement confiance en Brigitte. Tout se passe pour le mieux.

Jean-Marie Girier, victime de l’autoritarisme de Brigitte Macron

Jean-Marie Girier a été une des victimes de l’autorité de Brigitte Macron. L’épisode a eu lieu dès l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée. Dans son ouvrage Le grand manipulateur, paru aux éditions Stock, en avril 2019, le journaliste Marc Endeweld évoquait la manière dont la femme d’Emmanuel Macron avait mis en place des règles concernant l’attribution des différents bureaux. « Jean-Marie Girier, présenté un peu rapidement comme le ‘directeur de la campagne’ par la presse, sera une des victimes de l’autorité de la Première dame, qui le sort du dispositif dès les premières semaines. Pour quel motif ? Il n’avait pas donné assez de place à Brigitte Macron et à ses équipes dans la première attribution des bureaux ».

Un affront qui ne passe pas

Brigitte Macron n’a pas supporté cet affront terrible. Elle n’a pas envie de subir et passe à l’action lorsque l’on veut lui marcher sur les pieds. Elle souhaite ne pas interférer avec les attributions du président mais elle possède tout de même un rôle politique important. Elle arrive parfois à peser sur certaines décisions. Il faut dire qu’elle s’est constituée un solide réseau de relations. Brigitte Macron agit dans des domaines qui lui sont chers. Les proches du président de la République savent tous qu’il ne pas affronter Brigitte Macron. Dans un portrait très fouillé réalisé par le journaliste Josef Schovanec, on avait pu constater le poids qu’elle représentait. Même si celle-ci dit vouloir se faire très discrète.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Two hearts beat as one 💓

Una publicación compartida de 💕 Emmanuel Macron Fanpage 💕 (@macroncestmapoule) el

Une femme d’influence

Dans les faits, c’est très différent. « Il est de notoriété publique que plusieurs ministres, nommés par Brigitte Macron, sont responsables devant elle seulement, par exemple Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel, laquelle est convoquée toutes les deux semaines pour recevoir les directives qui s’imposent ensuite », avait-il précisé, en disant que nul ne peut « toucher aux ministres de la première dame ». Les faits et gestes de Brigitte Macron sont observés en détails par de nombreux journalistes.