Brigitte Macron et le président: on vous dévoile leur véritable et colossal revenu mensuel

Brigitte Macron et le président: on vous dévoile leur véritable et colossal revenu mensuel

  • Valerie Hommez
  • 22, septembre 2020 à 17h22

Brigitte Macron et Emmanuel: En France, l’argent est souvent un sujet tabou, et bien plus que dans les pays anglo-saxons. Des pays dans lesquels on affiche plus facilement ses revenus. Dans l’hexagone, le salaire relève du privé. Pourtant, concernant la présidence de la République, les choses sont claires. Le salaire que perçoit le président Macron est, en effet, public. À ce montant fixe, il faut aussi ajouter d’autres rentrées non-négligeables et de nombreux avantages. Emmanuel Macron et Brigitte Macron sont ainsi loin d’être dans le besoin. La première dame de France a d’ailleurs, elle aussi, de son côté de nombreuses rentrées financières mensuelles.

Aujourd’hui, cette transparence nous semble tout à fait normal, pourtant cela n’a pas toujours été le cas. Avant 2008, le budget de la présidence relevait du secret d’État. Dans un article paru en 2019 dans l’Obs, la rédaction avait d’ailleurs épluché de très près les dépenses de l’Élysée et du gouvernement. Mais même si certaines dépenses paraissent toujours faramineuses, la tendance est plutôt à la baisse. Certains anciens président de la République s’accordaient d’ailleurs de grandes largesses pour assouvir leurs besoins personnels ou leurs envies. François Mitterrand et Jacques Chirac n’hésitaient pas ainsi à faire affréter des avions pour leurs envies de voyage aux quatre coins du monde. En 2020, les choses semblent plus transparentes.

Ce qui est certain, c’est que les revenus mensuels d’Emmanuel Macron sont publics. Durant son quinquennat, le président Macron perçoit mensuellement 15 000 euros brut. C’est-à-dire 11 550 euros net chaque mois. Le tout sans aucun autres frais annexe. Puisque son logement, son alimentation, ses transports, sa sécurité et tous ses autres besoins sont pris en charge par la République. Il faut ajouter à cette rentrée fixe, d’autres revenus comme ceux par exemple, tirés de ses droits d’auteur. Des royalties perçues par Emmanuel Macron comme pour son livre intitulé Révolution, qui lui aurait rapporté plus de 250 000 euros entre 2016 et 2017. Soit, une somme de 20 883 euros tous les mois.

Brigitte Macron elle, de son côté, perçoit une retraite. L’ancienne professeur est créditée chaque mois sur son compte de 2 150 euros. Un montant qui correspond à ses années passées dans l’enseignement auquel il faut ajouter des revenus immobiliers. L’épouse du président possède en son nom des locaux commerciaux, qui lui rapportent également une rente mensuelle. Des bâtiments qui font augmenter ses revenus de 4 000 euros tous les mois. Si l’on cumule toutes ces sommes, le couple Macron percevrait en moyenne 39 580 euros par mois.

Brigitte et Emmanuel Macron

 

Ver esta publicación en Instagram

 

💙💙💙 #EmmanuelMacron #BrigitteMacron #Macron #FortDeBregançon

Una publicación compartida de Emmanuel et Brigitte Macron (@emmanueletbrigittemacron) el

Des montants qui peuvent paraître exorbitants pour une personne qui touche le SMIC, mais qui sont minuscules par rapport à de célèbres sportifs ou à de grands capitaines d’industrie. À titre d’exemple, le joueur de football du Paris Saint-Germain, Neymar, perçoit 36,8 millions d’euros par an. C’est-à-dire plus de 3 millions d’euros par mois, soit 300 euros par minute ou encore 5 euros à la seconde ! Le PDG de LVMH, Bernard Arnault, touchait lui une rémunération globale de 3 466 974 euros annuels en 2016. Un comparatif intéressant, mais qui est encore bien loin des différences que l’on peut retrouver dans d’autres pays. Néanmoins, tous ces chiffres peuvent donner le tournis. Et ces sommes semblent vertigineuses pour les plus modestes des Français.

Concernant les salaires des présidents à travers le monde, il existe d’énormes disparités. La France ne serait d’ailleurs que 22e sur 50 au tableau des chefs d’États les mieux rémunérés. En tête de cette liste, on trouverait le président de Singapour qui lui toucherait 2 220 000 dollars par an. En Belgique, le Premier ministre reçoit 468 000 euros annuellement, et le président italien 386 000 euros. Plus étonnant encore, le chef de l’État Chinois perçoit un salaire égal au salaire moyen de sa population. C’est-à-dire 27 000 dollars par an. Quant à l’Allemagne, qui est régulièrement comparé à la France sur de nombreux points, Angela Merkel perçoit, elle, 540 000 euros par an. Des statistiques qui sont loin de placer le président de la République française dans le peloton de tête.

Autre chiffre étonnant, en France, le président de la République et le Premier ministre ont exactement le même salaire. C’est-à-dire 15 000 euros par mois. Pour les ministres, ce sont 11 000 euros qui sont perçus, alors que les secrétaires d’État ont un barème fixé à 9 500 euros. Du côté des députés et des sénateurs, c’est une rente mensuelle de 7 600 €. Autre salaire qui interpelle, c’est celui du gouverneur de la Banque de France qui perçoit 37 580 euros brut chaque mois, c’est-à-dire deux fois et demi celui du président de la République !

Autre particularité de la France depuis une loi de 1988, les candidats à l’élection présidentielle doivent adresser au Conseil constitutionnel une déclaration de patrimoine. S’ils sont élus, ils doivent également rendre une nouvelle déclaration à l’expiration du mandat. Une manière de voir si le chef de l’État s’est enrichi durant cette période.

Mais lorsque le président de la République termine son mandat, l’état continue de le rémunérer. Une sorte de retraite dont bénéficient tous les anciens présidents. Il s’agit d’une dotation qui représente plus de 6 000 € mensuel, à laquelle il faut ajouter certains avantages. Comme notamment un service de sécurité entièrement dédié à leur personne, et la mise à disposition de locaux.

Avant 2012, ces chiffres étaient encore bien plus importants. Mais François Hollande avait fait des promesses durant sa campagne présidentielle. Et dès son élection, il avait diminué de 30 % le traitement des membres du gouvernement. Bien que la question ne se pose pas pour le président Macron, il existe aussi le sujet du cumul des mandats. Une situation qui permet à certains responsables politiques d’exercer plusieurs fonctions et donc de percevoir plusieurs salaires. Mais dans ce cadre aussi, la réglementation en vigueur est aujourd’hui beaucoup plus stricte.

En résumé, que ses montants paressent excessifs ou pas, mérités ou injustifiés, ils ont au moins le mérite d’être transparents. Des données qui sont disponibles à la vue de tous les Français depuis quelques années.

Et concernant l’actuel locataire de l’Élysée et son épouse, leurs rentrées financières leur permettront de maintenir un train de vie aisé même si Emmanuel Macron n’était pas réélu. Loin d’être dans le besoin, le couple présidentiel bénéficiera de rentrée d’argent de manière régulière durant encore de nombreuses années. Le chef de l’État, en cas de non-réélection, percevrait donc une retraite de président à l’âge de 44 ans !