Brigitte Macron mise sur la touche ? Comment elle a su se ré-imposer auprès d’Emmanuel Macron

Dans un entretien accordé à Gala ce 21 octobre, Gérard Davet, co-auteur avec Fabrice Lhomme du livre Le Traître et le Néant, livre de témoignages sur Emmanuel Macron, explique comment Brigitte Macron a pu se sentir mise de côté par certains membres de la garde rapprochée de son président de mari.Dans un entretien accordé à Gala ce 21 octobre, Gérard Davet, co-auteur avec Fabrice Lhomme du livre Le Traître et le Néant, livre de témoignages sur Emmanuel Macron, explique comment Brigitte Macron a pu se sentir mise de côté par certains membres de la garde rapprochée de son président de mari.

Brigitte Macron mise sur la touche ? Comment elle a su se ré-imposer auprès d'Emmanuel Macron
© Cordon Press

Certains lui ont attribué des noms d’oiseaux, d’autres sont allés plus loin en tentant de la mettre à l’écart du Président : Brigitte Macron a souvent été malmenée par les collaborateurs de son mari. Pas étonnant, dès lors, que la Première Dame se sente inquiète. Cela ne date pas d’hier, mais sans jamais se laisser faire. C’est du moins ce que suggère le journaliste et écrivain Gérard Davet auprès de Gala ce jeudi 21 octobre. Avec Fabrice Lhomme, il co-signe Le Traître et le Néant, un livre qui s’assume comme une charge contre Emmanuel Macron : contre l’homme (le traître) et le macronisme (le néant).

Dès le début de son quinquennat Emmanuel Macron s’était entouré de « mormons », sa garde rapprochée. Il faut le dire, quelques-uns de ces membres ne portent pas Brigitte Macron dans leur cœur. Si cette dernière semble avoir souffert de cette situation, elle n’a pas hésité à partager son indignation, comme le laisse entendre Gérard Davet. A peine son mari s’installait-il à l’Elysée que sa femme lui adresse ce reproche : « Elle se plaignait du fait qu’il ne l’écoutait plus,

s’inquiétait du pouvoir de l’Enarchie autour de lui, et de l’influence de ceux que l’on a surnommés les « Mormons », parmi les lesquels le conseiller Ismaël Emelien ou le ministre Benjamin Griveaux », détaille le grand reporter au Monde à Gala.

« Elle n’hésite pas à intervenir » : Brigitte Macron ne s’avoue pas vaincue face aux Mormons

Il précise que, certes, la Première dame a rencontré des difficultés à l’Élysée, mais a aussi voulu « alléger le quotidien de son mari ». Le meilleur moyen pour y parvenir ? « Elle n’hésite pas à intervenir auprès de ses conseillers pour supprimer quelques séquences de son agenda », explique Gérard Davet. L’élection présidentielle approche, et la bande d’Emmanuel Macron compte bien avoir voix au chapitre, comme c’était le cas en 2017.

Si l’actuel Président ne s’est pas encore officiellement porté candidat à sa réélection, des Mormons seraient déjà prêts à le soutenir. Tel était en tout cas le constat établi en juillet dernier par Le Parisien : «Tous ces mouvements ne sont pas anodins. Macron leur a demandé de revenir dans le parti pour y mettre un peu d’ordre », a ainsi révélé un parlementaire dans les colonnes du journal. D’après lui, « c’est clairement le signe que dans l’arrière-boutique macroniste, on se prépare en vue de 2022 ».

Loyauté : c’est le maître mot de bon nombre de ceux qui composent ce cercle intime. Mais c’est aussi celui de Brigitte. Alors n’allez pas lui dire qu’elle s’effacera face à ces Mormons qui veulent lui faire de l’ombre. Comme le disait Frédéric Mitterrand sur le plateau de C à vous en novembre dernier : « Emmanuel Macron n’a qu’une seule amie, c’est sa femme ».


Tony

Tony Drouhin - Rédacteur web passionné par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.