Brigitte Macron: révélation des terribles et étonnantes lettres qu’elle reçoit à l'Elysée

Brigitte Macron: révélation des terribles et étonnantes lettres qu’elle reçoit à l’Elysée

  • Valerie Hommez
  • 13, septembre 2020 à 17h03

Depuis qu’elle a déposé ses valises dans le palais de l’Élysée, Brigitte Macron tente d’être disponible pour ceux qui lui demandent de l’aide. Assistée de son secrétariat, la première dame de France reçoit chaque jour un grand nombre de courriers de la part de Français qui la sollicitent. Dès l’élection de son mari en mai 2017, Brigitte Macron affirmait qu’elle souhaitait ” lutter contre les exclusions, notamment ce qui touche au handicap, à l’éducation et à la maladie “. L’ancienne professeur avait pour but que le mandat de son mari lui permette d’être utile pour les Français et souhaitait entamer des actions constructives et précises. Elle a d’ailleurs repris la présidence de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, un poste auparavant tenu par Bernadette Chirac, auquel Brigitte Macron accorde une très grande importance.

Un autre de ses combats important est la lutte contre la violence faite aux enfants. L’épouse du président de la République ne cesse d’ailleurs d’afficher son soutien à la danseuse et actrice et réalisatrice, Andréa Bescond. Une femme qui a expliqué, dans une pièce de théâtre, son enfance détruite par un pédophile. Un texte qui a été adapté au cinéma dans un film intitulé Les chatouilles, qui relate ces horribles faits. Depuis 2018, Brigitte Macron a décidé d’accompagner le projet de l’artiste pour soutenir le combat contre les sévices envers les enfants.

Dans un entretien accordé à la presse récemment, la première dame de France revenait sur cet engagement qui lui tient particulièrement à cœur. Elle expliquait également au journaliste, que chaque jour, le courrier apporté à l’Élysée contient un grand nombre de lettres traitant de ce sujet. ” Je voulais savoir, comprendre, aider. Je ne suis pas candide au pays de l’Eldorado. Je savais que cette violence existait, mais à ce point, je ne l’imaginais pas. La vie m’avait épargnée. J’ai commencé à entendre des témoignages sur ces violences dès qu’Emmanuel (Macron) est entré en politique ” expliquait Brigitte Macron. Avant de poursuivre et de préciser au journaliste, le type de lettres qu’elle recevait : ” Depuis 3 ans, plus d’une lettre sur deux que je reçois à l’Élysée émane d’un enfant, d’un adolescent ou de parents qui me font part de violences physiques, psychologiques et sexuées. Cet été, c’était presque 100 %. Quand les gens sollicitent l’épouse du président, c’est qu’ils ont déjà tout essayé auparavant “.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🥰#brigittemacron #emmanuelmacron #couplepresidentiel #macron

Une publication partagée par Brigitte Macron (@brigittemacronbm) le

Très investie par cette mission qu’elle s’est elle-même fixée, Brigitte Macron est attentive à chacun de ces courriers. Elle s’est rendu compte au fil des mois des horreurs qui pouvaient se passer : ” J’ai une conscience plus qu’aiguë de l’extrême vulnérabilité de l’enfance, et j’ai la conviction qu’il faut agir en amont pour la protéger. J’accompagne Emmanuel à l’Élysée pendant 5 ans avec comme motivation, le désir d’être utile. Mon but est de porter la voix de ceux que l’on n’entend pas. J’ai cette nécessité chevillée au corps, c’est une conviction très intime. Mais je n’imaginais pas à quel point ils avaient besoin de nous ” explique Brigitte Macron en rappelant son attachement et son implication dans le projet de son amie Andréa Bescond. Une femme violée dans son enfance qui vient de publier récemment une série de trois livres pour enfants. Des ouvrages destinés à aider les enfants afin qu’ils connaissent mieux leurs droits. Un texte qui a pour but d’aider les plus jeunes à nommer les parties de leur corps, ce qui selon l’auteur, leur permettra de mieux se défendre face aux différentes formes de violence. Les deux femmes ont donc accordé une interview exclusive au magazine Elle, paru ce vendredi 11 septembre, pour expliquer leur motivation afin d’apporter leurs aides à ceux qui en ont le plus besoin.

L’épouse du président Macron continuait sur le sujet en concluant que les témoignages de la souffrance des enfants ne se trouvaient pas uniquement dans les lettres qu’elle reçoit : ” Je vous ai parlé des courriers, mais je ne fais pas un déplacement, même sur un tout autre sujet, sans que ce problème ne me soit soumis d’une manière ou d’une autre. Pas un seul ! “. Une problématique qui semble réellement donc être au cœur de l’action que Brigitte Macron a voulu mener dès son arrivée à l’Élysée. Soumise à de nombreuses sollicitations, quotidiennement, la première dame de France a mis la cause des enfants maltraités au centre de son engagement. Dès le début du mandat de son époux, Brigitte Macron avait voulu que ces 5 ans, qu’elle devait passer à côté du chef de l’État, servent à aider ceux, qui sont les plus faibles de notre société.

Dans une interview accordée au journaliste de France Info, Sébastien Bach, dans le courant du mois de juillet, Brigitte Macron était également revenue sur ses autres engagements. Elle avait évidemment parlé de son rôle à la tête de la Fondation des hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, et l’ancienne enseignante avait évoqué ses préoccupations concernant la protection de l’enfance. Son ancien travail de professeur et son rôle de mère de trois enfants l’ont évidemment sensibilisé à cette cause. ” J’ai eu beaucoup d’élèves qui ont eu des problèmes de santé. Et j’ai mesuré le drame absolu quand c’est un adolescent qui est malade. Trop vite, quand on est malade, on est exclu “. En 2018 lors du traditionnel Noël de l’Élysée, Brigitte Macron revenait également sur son engagement envers les enfants en situation de handicap dans la société. Elle affirmait déjà à l’époque, vouloir lutter contre le harcèlement scolaire. Elle déclarait au micro de RTL qu’elle était également très attentive à cette problématique : ” Je voudrais aussi qu’à l’école, il y ait déjà un apprentissage de la bienveillance, parce que chez les petits, ce n’est pas sur Internet que ça se passe. Parfois, les harceleurs ne se rendent pas toujours compte qu’ils le sont. On peut l’être à son insu, pour rire… Donc il faut véritablement qu’il y ait une information “.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

❤️ #brigittemacron #emmanuelmacron #macron #couplepresidentiel

Une publication partagée par Brigitte Macron (@brigittemacronbm) le

Mais l’épouse du président de la République, bien que très attachée à la cause des enfants est préoccupé par d’autres problématiques du monde actuel. On l’avait d’ailleurs vu réagir très rapidement après l’explosion qui a coûté la vie à plusieurs centaines de personnes à Beyrouth, en mettant tout en œuvre pour aider les hôpitaux sur place. Un rôle de protectrice des plus faibles et des plus démunis qui est le véritable fil conducteur de ce quinquennat pour la première dame de France.