Brigitte Macron

Brigitte Macron ses révélations choquent la toile! Elles sont glaçantes !

  • Mieger Tristan
  • 14, août 2020 à 8h05

Dans un entretien accordé à Paris Match, Brigitte Macron se confie sur plusieurs sujets différents et notamment sur les rumeurs persistantes pendant le confinement. Explications.

Brigitte Macron démonte les rumeurs à son sujet

Brigitte Macon a évoqué de nombreux sujets lors de cette interview et a décidé de rétablir la vérité concernant des rumeurs dont elle a fait l’objet ces derniers mois : “Mon mari et moi n’avons pas été testés, car nous n’avons pas symptômes” a-t-elle déclaré tout d’abord avant d’ajouter : “Je n’ai pas, non plus, emmené ma fille à Marseille se faire soigner par le professeur Raoult, ni demandé au président de s’y rendre pour le rencontre“. Pour autant, la femme d’Emmanuel Macron a tout de même reconnu qu’elle avait échangé avec le professeur Didier Raoult : “Il a soigné plusieurs de mes amies et l’une d’elles lui a donné mon numéro”. Mais pour éviter toutes ambiguïtés, elle précise qu’à ce jour : “Aucun traitement ne marche”.

Pendant le confinement, Brigitte Macron a été au premier fond pendant les deux mois entiers. D’après ce que nous savons, elle a même transformé son bureau à l’Elysée en PC de crise. En plus, si vous vous souvenez bien, début avril la Première Dame avait réussi à mobiliser 350 personnalités pour enregistrer une chanson caritative “Et demain ?” visant à collecter des fonds pour soutenir les soignants en première ligne. Jean-Jacques Goldman, Zinedine Zidane, Muriel Robin, Kad Merad, Soprano, Didier Deschamps. Mais aussi Nagui, Karine Le Marchand, Kendji Girac, Gérard Darmon, Catherine Ringer, Yvan Attal, Jean-Louis Aubert, Guillaume Canet, Jean Reno, Anne-Sophie Lapix, Gilles Bouleau. Ils sont en tout 350 artistes à avoir suivi la femme d’Emmanuel Macron.

Leurs repas à l’Elysée

D’après Guillaume Gomez, chef des cuisines de l’Elysée le régime du couple Macron : “Même si vous êtes ici dans un lieu ancré dans l’histoire, avec des dorures, il n’est pas figé. Plus personne ne mange la cuisine qu’on faisait il y a vingt-cinq ans. Elle s’est allégée, les repas sont plus rapides” a-t-il notamment confié au début de l’entretien. Il faut dire que le budget a été revu à la baisse et ils doivent donc faire attention : “Comme nous faisons du service à la française ‘les convives se servent dans le plat’, cela nous permet de réutiliser les restes, le lendemain d’un dîner d’Etat, pour le personnel“.

Enfin, Guillaume Gomez déclaré qu’il y avait tout de même une petite exception pour le couple Macron, qui peut choisir ce qu’ils veulent manger : “Ils choisissent ce qu’ils mangent, avec une proposition que je leur fais. Pour tous les autres j’impose le menu pour gérer les stocks“. C’est déjà mieux que rien non ?