Brigitte Macron: un ami a aidé Claire Chazal à se placer à ses coté. Pour une place au gouvernement ?

Brigitte Macron: un ami a aidé Claire Chazal à se placer à ses coté. Pour une place au gouvernement ?

  • Valerie Hommez
  • 4, juillet 2020 à 18h19

Brigitte Macron: Claire Chazal, bientôt au gouvernement ? Son nom aurait été cité comme éventuelle future ministre de la Culture du nouveau gouvernement du Président Emmanuel Macron. Selon certaines informations, c’est par l’intermédiaire d’un ami très bien placé auprès de la première Dame de France, Brigitte Macron, que le nom de l’ancienne journaliste de TF1 serait arrivé aux oreilles du Président.

Après avoir été à la tête du journal télévisé de TF1 pour les éditions du week-end de 1988 à 2015, mais avant, durant 3 ans sur Antenne 2, Claire Chazal est une figure très connue et appréciée du public. Aujourd’hui, à la tête de l’émission Passage des arts sur France 5 qui s’appelait il y a encore quelques mois Entrée libre, certains lui promettent une nouvelle carrière dans la politique. Alors qu’à ce jour, on ne sait toujours pas quel visage aura le nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron, certains imaginent déjà de voir Claire Chazal prendre le poste de Franck Riester l’ancien ministre de la Culture. En effet, ce vendredi 3 juillet, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé la démission de l’ensemble de son gouvernement.

À ce jour, il est encore difficile de prévoir avec qui sera composé le prochain gouvernement du plus jeune président français jamais élu, mais, concernant la fonction de ministre de la Culture et de la Communication, les choses sembleraient se préciser avec la probable arrivée de Claire Chazal, selon les dernières informations parues dans la presse. Si un autre nom a été cité en la personne de Jean-Michel Jarre le célèbre compositeur et fils de Maurice Jarre, le Canard Enchaîné tiendrait de source sûre que l’actuel Directeur général de BFM TV, Marc-Olivier Fogiel, très proche de Brigitte Macron aurait appuyé la candidature de Claire Chazal pour le poste qui devrait se libérer.

Véritable passionnée de culture et extrêmement bien introduite dans tous les milieux proches du sujet, Claire Chazal semble effectivement avoir le profil idéal. Alors qu’à deux reprises, elle avait raté ses concours pour entrer à l’École Nationale de l’Administration lorsqu’elle était une très jeune femme, c’est peut-être bien par une fonction politique que la célèbre journaliste et animatrice se préparerait à terminer sa carrière. Selon le magazine Challenge, elle aurait ouvertement annoncé qu’elle était candidate à ce ministère. Déjà en 2018, son nom avait évoqué, mais elle avait démenti avoir été contactée à l’époque, tout en affirmant que l’éventualité ne lui déplairait pas.

Ce remaniement ministériel est donc très attendu, avec des choix forts que devra poser le Président Macron. Concernant la fonction de Premier ministre, Édouard Philippe a donné il y a quelques heures sa démission et par la même opération celle de tout son gouvernement. Alors qu’il annonçait il y a peu, vouloir continuer son mandat, il semblerait bien que les choses se soient accélérées ces derniers jours et plus précisément ces dernières heures. Même si Édouard Philippe ne semblait pas prêt à cette décision ” Oui, je souhaite rester ministre de l’Intérieur ” avait-il déclaré dans les colonnes du Parisien avant d’ajouter ” Mais aucun ministre n’est prioritaire de sa fonction. C’est une décision qui ne m’appartient pas “. Visiblement déjà bien renseigné, l’ancien Premier ministre savait déjà probablement ce qui l’attendait et qu’il devrait très prochainement quitter son bureau à Matignon.

Concernant le ministre de la Culture et de la Communication Franck Riester qui avait succédé à Françoise Nyssen depuis octobre 2018, les critiques dont il a fait l’objet par le milieu artistique ces derniers mois et plus particulièrement ces dernières semaines semblent signer pour lui le coup de grâce et l’emmener lentement vers un départ de ses fonctions. En 2018, l’ex-compagne de Patrick Poivre d’Arvor avait donc déjà été citée par certains. Aujourd’hui, il semblerait bien qu’elle n’a jamais été aussi proche d’épouser la fonction de ministre de la Culture, qui semble taillé parfaitement pour elle. Un monde qu’elle connaît et qu’elle côtoie depuis de nombreuses années, passionnée de culture et érudite.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

À Meseberg hier, j’ai retrouvé Angela Merkel pour avancer sur le plan de relance européen que nous portons ensemble. Ce plan va permettre de surmonter la crise économique et sociale que nous traversons. L’Europe en a besoin ! Notre objectif est simple : mobiliser au moins 500 milliards d’euros de subventions tournées vers les régions les plus touchées. Pour réussir, nous devons obtenir un accord à 27 lors du prochain Conseil européen mi-juillet. Nous allons poursuivre les négociations et tout faire pour convaincre nos partenaires. Pour réussir, nous devons faire en sorte que les plans de relance respectent les engagements climatiques, à commencer par la neutralité carbone 2050. Cela passe par une plus grande ambition : nous devons rehausser nos objectifs. Pour réussir, nous devons être capables de protéger et de renforcer nos entreprises stratégiques. La crise a révélé nos fragilités, parfois nos dépendances. Les lignes bougent. Nous sommes arrivés à un moment de vérité pour l’Europe. Nous pouvons faire de ce moment un succès. On continue !

Una publicación compartida de Emmanuel Macron (@emmanuelmacron) el

Si le nouveau Premier ministre a été nommé, au moment où nous écrivons ces lignes, en la personne de Jean Castex, l’annonce des autres nominations ne sauraient tarder et on peut d’ores et déjà imaginer que dès le début de cette semaine, chacun sera fixé sur son sort. La passation de pouvoir entre Edouard Philippe et le désormais Premier ministre de la République française, Jean Castex, a eu lieu ce vendredi 03 juillet sur le parvis de l’hôtel Matignon.

Connaissant votre sens politique, comme votre rigueur intellectuelle, je n’ai aucun doute que vous saurez (…) prendre les bonnes décisions”,  ce fut donc par ces mots que l’ancien numéro 1 du précédent gouvernement d’Emmanuel Macron accueillait son successeur en lui rappelant les défis qui l’attendait ” Notre pays qui a traversé cette crise sanitaire, qui a traversé d’autres crises à besoin d’un esprit ouvert et d’une main ferme et je pense que vous avez cet esprit ouvert et cette main ferme “. En retour, Jean Castex a remercié son prédécesseur en revenant sur ses qualités mêlant clairvoyance, hauteur de vues et l’élégance dans tous les sens du terme.

Après cette nomination, les Français attendent donc les autres décisions du Président Emmanuel Macron pour les postes de ministre et de secrétaires d’État. Concernant le ministère de la Culture, il faut bien avouer que la prochaine personne qui reprendra le poste aura bon nombre de dossiers brûlants à gérer. Le profil de Claire Chazal pourrait être intéressant. Premièrement du point de vue du travail en lui-même concernant des dossiers qu’elle connaît déjà, mais également de par sa parfaite connaissance des métiers de l’information.

Véritable spécialiste de la communication, l’ancienne journaliste sait parfaitement comment fonctionnent les médias, pour avoir été durant de très nombreuses années l’un des rouages du système. On imagine donc que sa communication serait étudiée avec le plus grand soin, ce qui n’a pas toujours été le cas dans l’ancien gouvernement. Mais à ce jour, il semble encore prématuré de mettre Claire Chazal dans le fauteuil du ministère de la Culture et de la Communication. Ce sera le président de la République qui aura, à la fin, le dernier mot et il semble parfois capable, de surprendre par ses choix.