C à Vous: Hélène de Fougerolles dénonce les propos culpabilisants des médecins sur l’autisme de sa fille

Hélène de Fougerolles vient de sortir un livre qui détaille sa vie très privée. Plus précisément par rapport à l’autisme de sa fille. Interviewée dans « C à Vous », elle dénonce les propos de médecins.

C à Vous : Hélène de Fougerolles dénonce les propos culpabilisants des médecins sur l’autisme de sa fille
© AFP

Hélène de Fougerolles est une célèbre actrice française. Elle est bien connue pour son sourire reconnaissable entre tous et son aura bienveillante. Mais derrière cette apparence se cache une blessure qu’elle a très longtemps refusé de voir en face. Avec la sortie de son livre T’inquiète pas, maman, ça va aller, Hélène de Fougerolles expose cette blessure. Elle y parle de l’autisme de sa fille et de son parcours pour accepter sa différence. Si aujourd’hui elle sait que c’est un cadeau, elle l’a longtemps considéré comme un problème. Et de surcroît, un problème dont elle était responsable dans les yeux des médecins. En effet, lorsque les docteurs posaient des diagnostics sur sa fille, Hélène de Fougerolles a dû encaisser des paroles très dures. Des paroles culpabilisantes et loin de dénoter la moindre empathie. LDpeople vous raconte tout sur le sujet.

Hélène de Fougerolles intervient dans C à Vous pour délivrer les mères d’enfants autistes de la culpabilité

Hélène de Fougerolles est la mère de Shana. Shana est née en 2003 et aura bientôt 18 ans. C’est une jeune fille heureuse et épanouie. Tout simplement géniale aux yeux de sa mère. Mais Shana est différente parce qu’elle est atteinte d’autisme. Et Hélène de Fougerolles espère qu’avec son livre, le regard sur les personnes autistes pourront changer. Car contrairement à ce que disent les médecins qu’elle a pu rencontrer, Shana n’est pas un problème. L’actrice a pris sur elle de partager sa vie privée, qu’elle protège jalousement, en sortant ce livre. Elle a choisi d’en faire la promotion sur différents plateaux de télévision et dans différents médias. Un interview pour Sept à huit en date du 14 février, un long interview dans Paris Match ainsi qu’une intervention sur le plateau de C à Vous, sur France 5.

Des propos terribles de médecins qui manquent de bienveillance

Et c’est sur ce dernier plateau qu’Hélène de Fougerolles raconte les propos aberrants qu’elle a du entendre. Des propos de médecins qui ont cruellement manqué de tact et qui l’ont conduite à une dépression terrible. Le poids de sa culpabilité était tel qu’elle a tenté de mettre fin à ses jours et a envisagé de se faire hospitaliser dans une clinique psychiatrique. Heureusement, tout ce malheur est derrière elle. Hélène de Fougerolles s’en est sortie et raconte son parcours dans son livre afin d’aider des personnes qui traverseraient des épreuves similaires.

Interrogée par Anne-Elisabeth Lemoine, Hélène de Fougerolles fait preuve d’un recul extraordinaire. C’est sans colère et sans rancœurs qu’elle fait part de son parcours. Un parcours pourtant très difficile qui la mettait au centre des causes des maux de sa fille. En effet, panant très longtemps en France, les médecins assimilaient l’autisme à une carence affective de la mère chez l’enfant. Hélène de Fougerolles ne comprenait pas cette déduction car elle a toujours été très maternelle envers Shana. Lorsqu’elle expliquait cela aux médecins, ils répondaient alors que c’était pire parce qu’elle faisait l’inverse. LDpeople en convient, une mère qui doit se dire qu’elle est responsable des « problèmes » de sa fille ne peut qu’en être terriblement affectée. Hélène de Fougerolles dit aussi qu’elle est une personne très sensible et que bien souvent, c’est Shana qui venait la consoler.

Un parcours difficile dont elle est revenue grandie

Certains médecins qu’elle a rencontré, qui aurait dû l’aider à faire face à la situation, l’ont en fait enfoncé dans un mal-être profond. Durant trois ans, l’actrice a fait une sévère dépression. C’est avec l’aide adaptée et en apprenant à avoir un nouveau regard sur l’autisme qu’elle s’en est sortie.

Elle remercie les milliers de personnes qui lui apportent leurs soutiens sur les réseaux sociaux depuis ses révélations. Hélène de Fougerolles se sent plus forte que jamais et se rend compte avec bonheur que son livre aide des personnes qui sont dans la situation qu’elle a connu par le passé. Elle était terrifiée à l’idée de sortir son livre. Hélène de Fougerolles craignait d’exposer cette partie de sa vie au public. À présent elle est très fière de l’avoir fait et les mentalités vont devoir évoluer pour que plus personne ne rencontrent les mésaventures auxquelles a eu à faire face.


Avatar

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.