C’est la prison ferme pour Claude Guéant, l’ancien secrétaire général du cabinet de l’ex-président Sarkozy condamné !

Le verdict est tombé et est défavorable pour l’ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy. Claude Guéant, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est condamné à une peine d’emprisonnement ferme.

claude Guéant condamné à huit mois de prison fermes
Source : BFMTV

Le verdict est tombé et est défavorable pour l’ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy. Claude Guéant, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est condamné à une peine d’emprisonnement ferme. Le sursis n’a pas été totalement possible. Il passera 8 mois fermes en prison sur les 12 prononcés, sauf décision contraire après appel qu’il annonce déjà. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LA VÉRITÉ (@laverite.ma)

Claude Guéant en prison ?

Il y était déjà. C’est une réalité que vit l’ancien secrétaire du cabinet de Sarkozy depuis un moment. La décision du juge est tombée suivie d’un mandat de dépôt. Précisons que le procès a donné son verdict ce vendredi 21 janvier. Le caractère du mandat de dépôt reste un peu particulier dans la mesure où l’accusé est déjà en prison.

C’est un mandat de dépôt différé. Pour raison de santé, c’est son avocat qui fait face au juge pour répondre des accusations. C’est entre autres la gouvernance de Nicolas Sarkozy qui est en train de rattraper chaque participant et acteur de cette période.

Que reproche la justice à Claude Guéant ?

Les faits remontent au mandat présidentiel de l’ancien président français Nicolas Sarkozy. L’accusé était déjà en prison pour deux ans, dont un, avec sursis. Cette fois-ci, le tribunal a pu établir sa culpabilité pour motif de favoritisme. Il s’agit d’une succession d’accusations. Il y avait eu des facturations anormales de millions d’euros. Tout se passait à l’Élysée, à la commande de ces magouilles : les sociétés de Patrick Buisson et Pierre Giacometti. Aussi l’Institut Ipsos.

Le tribunal pense qu’il y a eu des rémunérations injustes. Claude Guéant est celui qui avait favorisé ces avantages illégitimes. On estime à environ 1,4 million d’euros les fonds publics détournés dans cette affaire.

La réaction du condamné

Il faut mettre un accent particulier sur la réaction de son avocat qui légalement est aussi la sienne. L’avocat estime que son client mérite mieux. Il n’a pas tardé à montrer sa volonté de faire appel. Il reste donc encore une lueur d’espoir pour Claude Guéant.

Depuis quelques jours derrière les barreaux, l’ancien ministre manifeste son mécontentement. On peut dire qu’il présente un sentiment d’injustice et d’humiliation difficile à supporter. Son entourage témoigne d’un homme assez affecté par la situation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AlAin français (@alainfrnews)

Qui est Claude Guéant ?

L’homme de 77 ans qui doit retrouver ses forces pour surmonter la maladie et les contraintes d’une incarcération est né un 17 janvier 1945. C’est un haut fonctionnaire reconnu en politique. Ce qu’on ne dit souvent pas de cet homme est qu’il est un repris de justice. L’une des hautes fonctions qu’on lui reconnaît est celle de préfet. L’arrivée de Nicolas Sarkozy lui ouvre les portes de l’Élysée où il occupe le poste de Secrétaire général. Il fut aussi ministre de l’Intérieur.

Ce militant du parti « Union pour un mouvement populaire » rentre désormais dans l’histoire de la présidence française de la pire des manières. C’est une première dans l’histoire de la France de retrouver un ancien ministre en prison.


Carole Roldane

Ma passion depuis toujours : l'écriture ! Ce métier s'est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge j'adore enquêter, trouver des informations que d'autres n'ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon coeur.