Capital sur M6 propose un spécial Google…Interview de François-Xavier Ménage

  • Carole Roldane
  • 3 mars 2015

Dimanche 22 mars à 20h50, M6 présentera un nouveau numéro de Capital sur le géant des moteurs de recherche : Google.

Le journaliste-présentateur et rédacteur en chef adjoint de Capital François-Xavier Ménage nous parle de ce reportage exceptionnel.
Partagez cet article de LDpeople.com

Pourquoi vous êtes-vous intéressé à Google ?
François-Xavier Ménage :
« Pour raconter l’entreprise la plus populaire du monde, dont le nom n’existait pas voilà 17 ans, et qui révolutionne aujourd’hui nos vies ! Une multinationale dont le fonctionnement et l’histoire, sont encore peu connus. Et qui, fait exceptionnel, a accepté qu’un média français raconte l’intérieur. Voilà des arguments, me semble-t-il, de poids. »

« Chez Google, les employés déploient leur créativité sur le mode des “battles”. 

Comment avez-vous préparé cette enquête ?A qui avez-vous donné la parole ?
« À tout le monde et à commencer par Google bien évidemment. C’est la raison pour laquelle nous voulions que ceux qui font cette entreprise, les responsables comme les ingénieurs de l’ombre, aient voix au chapitre. Une des séquences montre un atelier dans lequel les employés déploient leur créativité sur le mode des “battles”. Séquence incroyable et inédite qui en dit long sur la philosophie du groupe. Nous avons aussi interrogé ceux qui dénoncent la domination de Google. Notre objectif étant que chacun se fasse sa propre idée en donnant la parole à tout le monde. »

« Google ouvre effectivement très rarement ses portes. »

Il est extrêmement rare que Google accepte d’ouvrir ses portes à des caméras de télévision. Selon vous, pourquoi ont-ils accepté ?
« Google ouvre effectivement très rarement ses portes. Nous leur avons exposé notre souhait de réaliser un reportage qui décrypte la puissance économique de l’entreprise. Notre canevas : le passé, le présent et le futur de Google. Google qui reçoit des dizaines de demandes de médias français chaque semaine, a pris le temps de la réflexion. Il leur a fallu convaincre le siège américain et au bout de 2 mois, ils ont accepté. Parce que là-bas, ce sont non pas des dizaines mais des centaines de demandes de médias étrangers qui affluent chaque semaine, pour quelques rares réponses positives seulement. Dont Capital qui je crois, peut être fier d’avoir réussi depuis 20 ans à pénétrer au sein des plus prestigieuses entreprises américaines. C’est un argument qui compte aussi pour les dirigeants. Notre décryptage, très économique, et donc sans parti pris, a forcément pesé dans la balance. »

Sandrine Rigaud, réalisatrice du document :
Qu’avez-vous découvert au cours de cette enquête ?
« Nous avons passé une semaine entière à Mountain View, au siège de Google, le fameux Googleplex… Une expérience assez fantastique ! L’endroit est très impressionnant : une trentaine de bâtiments, des cantines gratuites partout, des salles de sport ouvertes 24h/24h, des terrains de beach volley… Mais au-delà de ça, ce sont leurs méthodes de management qui sont les plus étonnantes. Là-bas, tout est fait pour stimuler l’imagination… Nous avons pu filmer des cours de créativité avec pâte à modeler et légos. Et cela est pris très au sérieux par les salariés. Leur mot d’ordre c’est le “ten X thinking” : penser 10 fois plus grand. Nous avons également eu droit à un tour dans la voiture sans chauffeur qu’ils espèrent la commercialiser d’ici 5 ans. En fait, ce qu’on réalise en se promenant au siège de Google, c’est que leur présent c’est un peu notre futur. »

Faut-il craindre que Google domine nos vies ?
« Difficile avec Google de ne pas passer un moment de la fascination à l’inquiétude…
Google nous offre un service formidable, accessible à tout moment et surtout gratuit : c’est ce qui nous rend totalement accros… Mais de cette manière, l’entreprise domine aussi de plus en plus nos vies. En France, Google c’est plus de 90% des recherches sur Internet mais il y a aussi les téléphones Androïd qui sont partout, la messagerie Gmail, les vidéos que nous regardons sur Youtube
Autant de services qui permettent à l’entreprise de très bien nous connaître et de nous vendre une publicité de plus en plus ciblée, sa principale source de revenus aujourd’hui. Certains se demandent légitimement ce que Google peut faire de toutes les données personnelles en sa possession… Nous le montrons dans le sujet : l’étendue de ce que Google sait sur chacun d’entre nous peut très vite donner le vertige. L’entreprise en sait certainement plus sur vous que votre conjoint et cela fait froid dans le dos.
Et demain, avec la voiture sans chauffeur par exemple, Google sera aussi présent dans le monde réel. Est-ce que cela lui permettra d’orienter encore un peu plus nos choix et de nous vendre toujours plus de publicités ciblées ?« …