Capucine Anav parle de sa rupture avec Louis Sarkozy dans TPMP

  • Carole Roldane
  • 4, janvier 2017 à 15h32

La rumeur circulait depuis quelques semaines, après l’annonce de Public. Capucine Anav et Louis Sarkozy se serait séparés un peu avant les fêtes de Noël. La chroniqueuse de Touche Pas A Mon Poste a abordé le sujet à l’antenne mardi 3 janvier pour officialiser la rupture et clarifier les choses à son sujet. Elle aurait reçu un ultimatum du fils de l’ancien Président de la République, qui lui demandait de choisir entre ses frasques télévisuelles ou leur relation.

Capucine Anav effondrée ? Elle dément !

Il semblerait que la jeune femme ait opté pour sa carrière même si elle est triste que cette relation soit finie. Les deux se seraient séparés après un sms de Louis Sarkozy pendant que la chroniqueuse était en vacances au ski avec toute l’équipe de TPMP. Public affichait en couverture une photo de la jeune femme la main sur le visage et l’air abattue et attribuait cette tristesse à sa rupture, la disant en larmes et inconsolable.

Or le sujet a été abordé sur le plateau de l’émission de C8 et l’ancienne candidate a tenu à clarifier les choses. “En fait, on faisait un jeu avec un insecte et donc rien à voir avec ma rupture (…) C’était un serpent, une vipère et j’ai la phobie des serpents, c’est pour ça que je faisais cette tête” déclare-t-elle au sujet de la photo de couverture affichée sur l’écran géant de l’émission.

Un peu triste mais elle va mieux

Le présentateur Cyril Hanouna vient ensuite à son renfort : “Contrairement à ce qui a été dit dans la presse people, on n’a pas vu Capucine pleurer pendant nos vacances au ski. On sait que vous étiez très amoureuse et vous l’êtes certainement encore mais je ne l’ai pas vu beaucoup pleurer”.

La jeune femme semble avoir encaissé le coup puisqu’elle dit aller mieux et s’exclame “Quand je suis avec vous, ça ne peut qu’aller, de toute façon !” alors que Baba lui demande comment elle va. Elle semble même prête à en rire puisqu’elle s’amuse des quelques blagues de son patron à ce sujet.