Carnet noir : décès du producteur de U2 Gérard Drouot !

Gérard Drouot l’un des pionniers de la production musicale en France est décédé suite à un long combat contre la leucémie.

Gerard-Drouot-decede
Source : Voici

Gérard Drouot l’un des pionniers de la production musicale en France est décédé suite à un long combat contre la leucémie. L’annonce de son décès a été faite ce lundi 10 janvier. Il s’est éteint à l’âge de 69 ans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DELIGHT (@wearedelight)

Une carrière de passion

Depuis 35 ans, Gérard Drouot a bâti un empire avec l’ambition de remplir les grandes salles de 80 000 comme les petites salles de 400 places. Son entreprise réalise un chiffre d’affaires annuel de 45 millions d’euros.

Gérard Drouot travaille avec son fils Mathieu Drouot depuis 2013 et compte 30 salariés. « Il a consacré sa vie à son métier », a déclaré Mathieu Drouot. Il était un homme simple. À Paris, vous pouvez le voir marcher dans la rue avec Bruce Springsteen.

Il a produit des milliers de concerts, avec une moyenne de plus de 600 représentations par an. Il est l’un des principaux acteurs de la production musicale en France, en Belgique et aux Antilles.

Qui était-il ?

Fils unique, il est né le 29 avril 1952 à Reims. À l’origine il voulait être médecin. C’est en décembre 1973, alors qu’il est encore étudiant en troisième année de médecine, qu’il démarre ses activités de production à Reims. Il organise au Cirque de Reims un concert animé par le groupe Caravane pour le compte de l’association des étudiants en pharmacie.

L’année qui a suivi, il organise son premier spectacle professionnel à seulement 22 ans, dans la cathédrale de sa Reims natale (Marne). Il donne son premier concert avec Tangerine Dream et Nico.

Pendant plusieurs années, il allie médecine et musique. Au final, sa passion pour la scène l’a emporté. À la déception de ses parents, il a arrêté ses études de médecine et a étudié la production sur le tas.

La création de son entreprise

Au cours de la décennie suivante, Gérard Drouot étudie le métier de l’organisation de spectacle chez Harry Lapp à Strasbourg. Il a notamment organisé des tournées pour Nana Mouskouri, Murray Head, Étienne Daho ou encore pour Charles Aznavour. Il a aussi organisé d’autres concerts nationaux et internationaux dans l’Est de la France pour Tina Turner, AC/DC et Queen.

En 1986, il crée sa propre société GDP – Gérard Drouot Productions. Pendant quatre décennies, il a produit 700 artistes, dont des légendes comme Luciano Pavarotti, Ray Charles, Leonard Cohen, George Benson, Nina Simone ou encore Nile Rodgers et de nombreux autres artistes. Par choix, il privilégie les artistes internationaux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gérard Drouot Productions (@gdp.fr)

Gérard Drouot Productions désormais une entreprise familiale

Contrairement à nombre de ses concurrents, Gérard Drouot n’a pas cédé sa société à un géant américain du show-business comme Live Nation, mais à son fils Matthieu, aujourd’hui âgé de 39 ans.

Sous l’entraînement de son père depuis 2008, l’homme tatoué a habilement organisé la tournée record des Insus en 2016-2017. Dans le show-business, Mathieu reçoit beaucoup de compliments.

Il renouvelle la maison en attirant également les artistes de la nouvelle génération comme le pianiste Lang Lang, l’italo-mexico-américain Diamante,  les métalleux suédois de Ghost, Kimberose, James Blunt, Beth Hart, et plus encore. Gérard Drouot s’est éteint, mais sa succession est assurée.


Carole Roldane

Ma passion depuis toujours : l'écriture ! Ce métier s'est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge j'adore enquêter, trouver des informations que d'autres n'ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon coeur.