Caroline Receveur dans le radar du fisc : des soupçons de fraude fiscale dévoilés

Caroline Receveur voit la justice française s’inquiéter de son patrimoine et surtout de ses déclarations d’impôts.

Caroline Receveur dans le radar du fisc : des soupçons de fraude fiscale dévoilés
© BestImage

Caroline Receveur est-elle en règles ? Pourquoi le fisc français enquête-t-il sur elle ? Aurait-elle dû payer des impôts en France ? LDpeople vous résume cette affaire qui fait du bruit dans plusieurs grands médias.

Caroline Receveur dans le viseur de la justice française

Caroline Receveur a récemment fait l’objet d’un article dans Le Monde. D’habitude, les influenceurs ne sont effectivement pas leur sujet de prédilection. Or, c’est à propos des soupçons de fraude fiscale qui pèsent sur la jeune femme que cet article a vu le jour. Une grave accusation qui met Caroline Receveur dans une situation délicate. C’est la revue Gotham City qui a, la première, rédigée sur ce sujet. En effet, l’influenceuse est suivie par 4 millions d’abonnés sur Instagram. Pas de doutes que nombreux et nombreuses d’entre eux vont vouloir connaître le fin mot de l’histoire.

Caroline Receveur est la cible d’une enquête approfondie du fisc français. Ancienne vedette de la télé-réalité, la belle est devenue une véritable entrepreneuse aujourd’hui. À la tête de plusieurs entreprises et forte de ses partenariats sur les réseaux sociaux, Caroline Receveur gagne très bien sa vie. En 2014, la société de la jeune femme, qui gère une marque de thé, a été transférée de la France au Royaume-Uni. Or, en Angleterre, l’adresse fournie par Caroline Receveur aux autorités pourrait être une façade. D’après les articles du journal Le Monde et de la rue Gotham City, les « locaux » de l’entreprise de thé n’aurainet « pas de moyens suffisants pour accueillir une activité professionnelle ». Soit, pas de salariés sur place et pas de numéro de téléphone valable pour l’entreprise en question.

Des faits qui interrogent le fisc

Ce constat avait conduit le fisc français à perquisitionner le domicile parisien de Caroline Receveur en septembre 2019. En effet, les autorités souhaitaient vérifier si l’influenceuse vivait bel et bien au Royaume Uni et non en France. Mais en septembre 2019, elle était installée en France, temporairement. LDpeople et ses lecteurs le savent grâce aux réseaux sociaux. Caroline Receveur était enceinte de son premier enfant et voulait accoucher ici. Elle a ensuite contacté ses avocats pour contester la perquisition mais n’a pas reçu gain de cause auprès de la justice. Une décision intervenue le 10 février dernier. En effet, il avait la preuve que la future maman disposait d’une adresse parisienne depuis le mois de janvier 2018 ainsi que plusieurs comptes bancaires à cette adresse.

En septembre 2020, Caroline Receveur, son mari et son fils, sont partis s’installer à Dubaï. Pour les autorités fiscales françaises, c’est une ville des Émirats arabes unis qui est bien connu pour ses exonérations d’impôts. Si elle est maintenant à l’abris pour déclarer ses revenus, le fisc continue d’investiguer et ne laissera pas en paix concernant les années précédentes. Et les preuves s’accumulent contre Caroline Receveur. En effet, il apparaît que son ancien compagnon, Valentin Lucas, intervient en tant qu’associé et de directeur administratif et financier pour son entreprise de thé. Alors qu’il est résident français et que la société est basée en Angleterre. De plus, l’enquête avance que toute la logistique de cette entreprise est basée en France, de même que la clientèle principale de l’entreprise.

Une affaire complexe qui pourrait coûter très cher à Caroline Receveur

Décidément, Caroline Receveur risque de ne pas être mise hors de cause rapidement. Mais les avocats de l’influenceuse connaissent le dossier sur le bout des doigts. Ils estiment que Caroline Receveur n’a jamais caché quoi que ce soit. De part sa forte exposition médiatique, son retour temporaire en France était très clair. Ils comptent alors faire tomber cette accusation concernant l’absence de ses déclarations aux impôts français. De plus, ils sont à même de prouver que l’entreprise basée en Angleterre était déficitaire. Son chiffre d’affaire ne l’obligeait donc pas à devoir payer d’impôts. Aussi, l’adresse française en question était nécessaire pour la naissance de son fils et les actes associés.

L’affaire se poursuit donc et Caroline Receveur fera valoir ses droits, tout comme le fisc français. La suite de cette affaire est incertaine et les informations révélées à la presse ne suffisent pas à tirer la moindre conclusion. Ce qui est certain c’est que les fans de l’influenceuse seront présents pour la soutenir dans cette épreuve, quelque soit l’issue de l’enquête. Mais si elle conduit à sa culpabilité, saura-t-elle se relever professionnellement parlant ?


Avatar

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.