Chris Brown arrêté pour menace à main armé cette fois

  • Carole Roldane
  • 31 août 2016

Encore une nouvelle incartade avec les forces de l’ordre pour le chanteur américain Chris Brown. Le crooner au tempérament de feu a été arrêté par la police mardi en fin de matinée à son domicile. Il est soupçonné d’avoir menacé Baylee Curran, une ancienne Miss Californie, avec une arme à feu pendant une fête chez lui dans la nuit du 29 au 30 août 2016. La star et les femmes ne font décidément pas bon ménage.

Une énième histoire de violence pour Chris Brown

La police de Los Angeles, où se trouve la luxurieuse villa de Chris Brown, a reçu un appel de détresse de la supposée victime en pleine nuit, suite à quoi les forces de l’ordre se sont rendues au domicile de la star vers 3 heures du matin, heure locale.

L’origine de la dispute n’est pas claire pour l’instant. Selon le témoignage de Baylee Curran, il s’agirait d’une histoire de bijoux qui aurait mis en colère Chris Brown pendant la fête qui s’était déroulée chez lui. Il l’aurait menacée avec un pistolet pour qu’elle parte, puis il l’aurait rattrapée en cours de route pour lui demander de signer une clause de confidentialité sur ce qui venait d’arriver, ce qu’elle a refusé.

Encerclé pendant 10 heures il a finalement été appréhendé

Les gardiens de la paix ont du attendre un moment devant la maison où s’était retranché Chris Brown. Il refusait d’ouvrir la porte à la police sans mandat de perquisition de la part d’un juge. En attendant, selon le site TMZ le chanteur aurait cherché à se débarrasser d’armes à feu et de drogue en les lançant par la fenêtre dans un sac polochon.

Suite à quoi Chris Brown s’est occupé sur Instagram où il a publié plusieurs vidéo, rappelant les violences policières contre les noirs et le mouvement Black Lives Matter aux États-Unis. Puis en début d’après midi, après 10h d’attente, la police a enfin pu rentrer et perquisitionner le domicile de la star, qui s’est montré coopératif selon eux. Il a ensuite été emmené à la division d’homicides et vols au siège de la LAPD.