Claude François: « une ordure » à la « voix mielleuse », balance un ancien collaborateur

Claude François: "une ordure" à la "voix mielleuse", balance un ancien collaborateur
© Reporters

Dans un ouvrage qui rassemble des souvenirs sur son passé de régisseur de l’Olympia, Roger Morizot fait des révélations fracassantes sur Claude François.

C’est l’ex-patron de l’Olympia, Bruno Coquatrix qui a voulu qu’il écrive un livre. « Écris ce qu’il se passe ici, moi je n’ai pas le temps mais il faudra bien que les gens sachent », aurait-il indiqué à Roger Morizot, ancien régisseur de la mythique salle de spectacle parisienne L’Olympia, durant près de 35 ans.

Ainsi, un ouvrage « Je les ai tous vus débuter » vient de paraître, et évoque ses souvenirs les plus marquant durant la période qui s’étend entre 1954 et 1988. Au moment de l’arrivée en librairie de son livre, l’homme de l’ombre, âgé de 91 ans a dévoilé plusieurs anecdotes étonnantes. C’est toute une galerie de portraits que les lecteurs pourront découvrir des histoires inédites au sujet de Dalida, Edith Piaf, Charles Aznavour, Johnny Hallyday et Jacques Brel. Il y va fort avec Claude François qu’il dézingue complètement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Claude Francois (@claudefrancoisoff)

 

Une image peu reluisante de Claude

L’ancien régisseur se souvient : « Ah il y en a eu de sacrées têtes de lard… Claude François, par exemple, une vraie ordure. J’ai failli lui mettre des coups à lui. Il parlait vraiment mal à ses danseuses, à ses musiciens, il insultait même les techniciens… ». Son attitude était tellement honteuse que Roger Morizot a été dans l’obligation d’intervenir, précise-t-il. Il souligne : « mais dès qu’il a commencé à s’attaquer aux gens qui bossaient à mes côtés je l’ai pris par le col et je lui ai demandé de s’excuser auprès d’eux. Il n’a pas voulu et il est parti en trombe pour appeler Bruno Coquatrix, lui dire que j’avais voulu le frapper ».

Un coup de colère qui ne fut pas sans effet. Roger Morizot explique : « Bruno Coquatrix m’a convoqué dans mon bureau pour me demander des détails et je lui ai indiqué : ‘je rentre chez vous dans votre bureau et je vous traite d’enc.lé, qu’est-ce que vous faites ?’ Il était halluciné ».

Claude François présente ses excuses

Au final, « ça a fini par s’arranger, car dans le métier il le faut, mais je l’avais à l’œil celui-là » souligne le régisseur. Après cet accrochage, il n’a plus apprécié Claude François. Il en rigole d’ailleurs : « il est venu s’excuser devant tout le monde. Il est venu me voir en m’appelant ‘doudou’ de sa voix mielleuse mais je l’ai arrêté tout de suite. Je lui ai dit ‘ah non, certainement pas à moi’ ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Claude Francois (@claudefrancoisoff)

Récemment, plusieurs documentaires ont été diffusés sur Claude François. S’ils montrent l’aspect moderne et avant-gardiste de ses chansons et de ses spectacles, ils détaillent aussi le caractère autoritaire et extrêmement exigeant de l’artiste. Il laissait des messages très durs à ses collaborateurs et danseuses. Côtoyer Claude François n’était pas agréable. France Gall a d’ailleurs beaucoup souffert à ses côtés.


Pierre Lefort

Pierre Lefort

Passionné par l'écriture et les nouvelles technologies, le métier de rédacteur web a été pour moi une révélation ! Je suis particulièrement intéressé par l'actualité People, française mais aussi internationale.