Comédie ou aveu d’impuissance, Franck Dubosc est-il un mauvais père pour ses enfants ?

Franck Dubosc s’est exprimé sur son rôle de père à l’occasion de la projection de son film Rumba la vie.

Franck Dubosc un mauvais papa
Source : Le Parisien

Franck Dubosc s’est exprimé sur son rôle de père à l’occasion de la projection de son film Rumba la vie. Ce film dans lequel il incarne le rôle d’un homme de 50 ans qui tente de renouer avec sa fille. Le célèbre acteur aborde également les circonstances de sa rencontre avec Michel Houellebecq.

La confidence

Afin de présenter sa nouvelle comédie Rumba la vie, qui sera inscrite en compétition officielle lors du 25e Festival de l’Alpe d’Huez, Franck Dubosc était présent lors d’une projection publique ce mardi 18 janvier 2022. « Je ne suis pas d’un naturel à avoir le trac, mais là, c’est le film que j’ai réalisé, je joue dedans, je sais qu’il y a plein de copains qui vont le voir, il y a le public… J’ai hâte de voir comment ça va se passer. Mais je suis tellement content et fier d’avoir été sélectionné ! », a-t-il confié à Purepeople juste avant la projection.

Franck Dubosc est le réalisateur et l’acteur principal de ce film. L’homme de 58 ans incarne Tony, un chauffeur de bus scolaire qui tente de retrouver la fille qu’il a abandonnée il y a 20 ans. C’est un long-métrage qu’il a écrit à partir de son propre rôle de père. « Parce que je les abandonne toujours beaucoup », a-t-il expliqué aux journalistes de Purepeople.

Puis il a ajouté : « Donc là j’ai fait l’abandon poussé à l’extrême, mais je les abandonne pour tourner, pour jouer… ». Frank Dubosc, père de deux enfants, Raphaël son fils de 12 ans et Milhan sa fille de 9 ans, a tenu à préciser que le personnage qu’il incarne est très différent de lui-même.

« J’ai fait un papa qui ressemble plus à celui que les gens de mon âge avaient. C’est ce papa moustachu avec les cheveux gominés en arrière et la veste en cuir… J’ai fait ce papa-là, mais ce n’est pas moi, plus mon papa à moi », a déclaré l’acteur en faisant référence à son père, feu Lucien Dubosc.

Une belle rencontre inattendue

Dans une interview accordée à Yves Calvi, l’humoriste a commencé par dire ceci

« En fait, un jour mon agent m’a appelé pour me dire : Je viens d’avoir l’agent de Michel Houellebecq au téléphone… Michel Houellebecq t’adore et voudrait tourner dans un de tes films. J’ai cru que c’était une blague ! Je ne savais pas, moi. J’ai réfléchi et j’étais en train d’écrire justement Rumba la vie et il y avait ce médecin qui avait trois grosses scènes. Et les premiers mots du médecin, c’est : Rassurez-vous, c’est moi qui viens de vous opérer. Et je me suis dit que c’était très bien, que ça lui allait tout à fait ».

Les rires qui ont éclaté dans le studio lorsqu’ils ont entendu cette réplique ont confirmé cette impression. Franck Dubosc poursuit : « En plus c’était tellement écrit que je me suis dit qu’il ne pouvait pas passer à côté. Donc je lui ai proposé le rôle, on s’est rencontré et voilà. On a même répété les scènes dans son bureau. C’était drôle, j’étais allongé dans son canapé-lit, et il me disait : Asseyez-vous là, comme ça, on sera dans la situation. Et j’avais Michel Houellebecq, avec sa cigarette à la main, à côté de moi, et moi, allongé dans le canapé-lit de son bureau. C’était… Et quel acteur, il est épatant ! ».

Conclut le réalisateur, apparemment ravi de cette rencontre qui a débouché sur une collaboration improbable.


Carole Roldane

Ma passion depuis toujours : l'écriture ! Ce métier s'est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge j'adore enquêter, trouver des informations que d'autres n'ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon coeur.