Amel Bent

« complètement à l’ouest »: Amel Bent la maman fait une énorme bourde, la polémique commence

  • Marie P.
  • 14, novembre 2020 à 12h42

Le 11 novembre était un jour férié, et Amel Bent l’a complètement oublié  ! Pensant que l’école de ses filles serait ouvert, elle les y a donc toutes les deux emmenées le matin. Et c’st ce gros fail qu’elle nous confie sur son compte Insta.

Et Amel Bent n’hésite pas à tout partager sur les réseaux sociaux que se soit son actualité d’artiste, ses coups de gueule ou encore sa vie privée.

Alors que la France commémorait ce mercredi 11 novembre 2020, son 102e anniversaire de l’Armistice, La chanteuse et “maman complètement à l’ouest“a confié sa dernière bourde en date : en effet elle a emmené ses filles à l’école alors qu’il s’agissait d’un jour, bien entendu, férié !

La chanteuse de 35 ans s’est filmée sur le chemin de retour, après avoir  emmené ses deux filles Sofia et Hana (4 et 3 ans) à l’école.

“J’ai honte, j’ai honte… J’ai oublié que c’était férié, j’ai préparé mes filles on a été jusque devant l’école… Je ne comprenais pas pourquoi la gardienne ne m’ouvrait pas la grille, personne ne me répondait”, confie Amel Bent dans sa story Instagram du jour.

La chanteuse apparaissait fatiguée et bredouille, elle a alors passé la journée avec ses filles, à profité de ce jour férié.

Et la chanteuse, très proche de ses fans, qui sont d’ailleurs près de 630 000, les a convié en début de semaine dans les coulisses d’un tournage. 

Et la jeune femme, très affectée par l’épidémie de Coronavirus et les restrictions gouvernementales à cet effet a vu son moral être remonté par ses fans, qui ont allègrement commenté les clichés de son look sexy et de son superbe maquillage.

En effet, les mesures prises par les autorité empêchent les artistes et les personnes des milieux culturels d’exercer correctement leur métier.

“Ce combat, c’est pas les riches contre les pauvres, les intellectuels contre les artisans, ou les artistes contre le gouvernement. Le but c’est de retrouver notre vie d’avant la Covid. Même si elle n’était pas parfaite ni juste pour tout le monde, tout le monde veut s’en sortir. Tout le monde veut travailler et personne ne veut mourir ou perdre un proche à cause de ce virus. Nous sommes tous touchés et il ne faut pas tomber dans la hiérarchisation des souffrances et des pertes”, rappelait Amel Bent aux internautes.

Il y a quelques jours mémé la chanteuse, a dévoilé un morceau en compagnie du rappeur Hatik, et poussait un gros coup de gueule !

“Si je n’exprime pas mon désarroi et ma colère concernant la situation actuelle des artistes, ce n’est pas par absence de conviction bien au contraire. En effet, moi aussi j’aimerais hurler contre celles et ceux qui font aujourd’hui de notre travail un non-sujet. Une affaire non-essentielle, et oui ça me crève de voir le fruit de plusieurs années de travail et de sacrifices recouvert d’une bâche comme une vieille pièce de bagnole bonne pour la casse”, a-t-elle déploré …