Les confessions d’Elodie Gossuin dans « Amanda »

  • Carole Roldane
  • 19 septembre 2016

L’ancienne Miss France, Elodie Gossuin-Lacherie était l’invitée du nouveau talk-show de France 2 vendredi 15 septembre. Pour son passage dans « Amanda », le rendez-vous inédit de l’après-midi avec Amanda Scott sur la deuxième chaine française, la chroniqueuse sur RFM est revenue sur son époque Miss France juste après son élection. Elle raconte des anecdotes sur l’acteur Leonard DiCaprio mais aussi Donald Trump.

Les avances de Leonardo DiCaprio pour Elodie Gossuin

Après avoir été sacrée reine de beauté française en 2001, Elodie Gossuin a pu croiser le chemin de l’acteur américain Leonardo DiCaprio, qui n’a pas manqué de lui confirmer qu’elle était jolie. Lors d’une soirée parisienne pour l’avant première d’un film elle a rencontré le beau gosse hollywoodien, qui a tenté de la draguer : « Il séjournait dans un palace parisien et m’a juste donné le numéro de sa chambre en me disant « je t’attends… » ».

Mais l’ex Miss France avait refusé ses avances. Etonnée la présentatrice Amanda Scott demande pourquoi et la belle s’explique « Je sais que je ne peux pas me réveiller un matin en me disant : qu’est-ce que j’ai fait, avec qui cette nuit, je le connaissais à peine ». Elle poursuit : « Je ne suis pas un petit bout de viande. Je n’ai pas envie d’être considérée comme telle. Je suis peut-être chiante mais je suis très vieille France. »

Donald Trump l’aurait accusée d’être transsexuelle pour le buzz ?

Ce petit retour en arrière a également été l’occasion pour Elodie Gossuin d’aborder le sujet du concours Miss Univers en 2001. Lors du concours, qui appartient à Donald Trump, une rumeur circulait et racontait que la belle blonde serait transsexuelle. Au point que les organisateurs avaient demandé un test gynécologique, qu’elle avait refusé en poursuivant le concours pour finir demi-finaliste.

Elodie Gossuin a sa petite idée sur l’origine de la rumeur :  « la rumeur est partie du journal local, qui était partenaire de l’élection. Je sais pas si c’était (…) pour refaire du buzz derrière. Objectivement, je n’en sais rien. Et il y avait une petite cérémonie en dehors de l’élection et [Donald Trump] me dit : ‘C’est chouette, parce que ce genre de buzz nous sert énormément.’ (…) J’ai pris conscience que beaucoup de chose pouvaient être calculées et provoquées ».