Crash A320 : Le procureur de la République Brice Robin explique : « Il y a eu volonté de détruire l’avion » (Vidéo / photo du copilote)

  • Carole Roldane
  • 26 mars 2015

Ce jour, le procureur de la République de Marseille Brice Robin a expliqué (voir notre vidéo en fin d’article) que l’action du copilote de l’Airbus A320 de Germanwings qui s’est écrasé dans les Alpe « peut s’analyser comme une volonté de détruire l’avion ».

L’hypothèse d’un suicide du co-pilote Andreas Lubitz de l’A320 de Germanwings progresse, le psychiatre Patrick Légeron avance la thèse d’un « suicide altruiste, » dans lequel « on entraîne la vie des autres en pensant qu’on les libère. »

Que sait-on du copilote Andreas Lubitz ?
Seul dans le cockpit, le copilote a actionné les commandes pour faire descendre l’A320 alors que le commandant de bord était sorti du cockpit afin de satisfaire à un besoin naturel. Lorsqu’il a souhaité revenir, à aucun moment Andreas Lubitz n’a offert la possibilité d’ouvrir la porte blindée car, depuis le cockpit, il avait verrouillé toute possibilité d’ouverture en appuyant sur Lock.

Selon les dernières informations, Andreas Lubitz (28 ans) n’était pas répertorié comme terroriste, mais cette piste n’est pas encore écartée, les enquêteurs commencent leur travail de recherche sur la vie « privée » de ce copilote qui comptabilisait 630 heures de vol (on considère à ce stade que c’est un jeune pilote).