Le CSA à nouveau saisi suite à une séquence de TPMP qui fait encore polémique

  • Carole Roldane
  • 9 décembre 2016

Une fois de plus Touche Pas à Mon Poste est au centre de la polémique. Un peu plus d’un mois après l’affaire du bisous de Jean-Michel Maire et deux semaines après l’annonce de possibles sanctions par le CSA, Cyril Hanouna persiste et signe en faisant un nouveau geste qui scandalise les téléspectateurs. Via une mauvaise blague ont l’aperçoit faire poser la main de l’une de ses chroniqueuse sur son sexe.

Nouvelle polémique et signalements au CSA

Jeudi 8 dans l’après midi le CSA avait indiqué avoir déjà reçu une vingtaine de signalements pour cette séquence que certains qualifient d’agression sexuelle. La séquence en question se déroulait hors antenne pendant la pause pub et aurait pu passer inaperçue. Mais c’était sans compter sur la chronique de Jean-Luc Lemoine « Les questions en 4/3 » qui a l’habitude de dévoiler l’envers du décor et les coulisses de l’émission.

On aperçoit l’animateur de l’émission tenter de faire une blague à la chroniqueuse Capucine Anav. Il commence par un jeu bon enfant et lui demande de fermer les yeux pour lui faire deviner des parties de son corps avec sa main. Si au début il lui fait toucher ses bras ou son torse, la blague ne tarde pas à tourner au graveleux alors qu’il pose la main de sa chroniqueuse sur son entrejambe, dans l’hilarité générale.

Hanouna fait toucher son entrejambe à Capucine Anav

La blague finie, la journaliste Isabelle Morini-Bosc se tourne vers sa collègue et lui demande, flegmatique :  « Il t’a mis la main sur son sexe ? ». Une question à laquelle répond la chroniqueuse désabusée « Comme d’hab! », puis l’émission se poursuit normalement.

Pour se défendre face à la nouvelle polémique provoquée par son geste, Cyril Hanouna a dans un premier temps simplement écrit sur Twitter : « Les chéris on est une famille! Arrê­tons de lire ou d’écou­ter les procu­reurs et conti­nuons à nous amuser sans donner de leçons ». Drôle de défense pour quelqu’un qui est déjà dans le collimateur du CSA, mais l’animateur ne semble pas inquiet puisqu’il a répondu dans TPMP jeudi soir : « On essaie de donner le bon exemple ici. Il y a beaucoup de gens qui disent qu’on donne le mauvais exemple. On veut donner l’exemple d’une bande qui s’éclate. C’est une famille et elle s’agrandit tous les jours. Je sais que ça embête pas mal de gens ».