Daphné Bürki : « Je ne suis pas une animatrice, je n’arrive pas à me dire que je fais de la télé, c’est très bizarre »

  • Carole Roldane
  • 20, février 2014 à 12h09

Hier mercredi, les drôles de dames de D8 et du « Grand 8 » Laurence Ferrari, Audrey Pulvar, Roselyne Bachelot, Elisabeth Bost et Hapsatou Sy recevaient l’animatrice du même groupe Daphné Bürki qui présente l’émission média « Le Tube ».

Daphné Bürki :
« Dans mon émission « Le Tube », je ne regarde pas que la télé, je regarde tous les écrans. Du coup, j’essaye de voir plus large en parlant aussi de ce qui se passe sur les écrans, je parle de ceux du web. »

Récemment, Daphné Bürki a dit « Les gens des médias me fascinent »…Elle revient sur cette phrase :
« Ce sont de drôles de personnalités ! On a des responsabilités de fous. Nous vivons des vies passionnantes. Ces grandes responsabilités des médias, il faut y aller quand même tous les jours. Moi, je suis une enfant de la télé. J’ai « bouffé » de la télé quand j’étais petite, et j’aime bien la regarder, en parler. »

A la question d’Hapsatou Sy : Lorsqu’une animatrice parle d’autres animateurs, est-ce qu’on n’est pas langue de bois ? »
« Je ne suis pas une animatrice, je n’arrive pas à me dire que je fais de la télé, c’est très bizarre. Je ne viens pas de là du tout et je n’étais pas destinée à ouvrir ma gueule. J’étais juste destinée à dessiner ! Je n’étais pas destinée à ouvrir ma gueule, j’étais juste destinée à dessiner pour John Galliano. Je me suis retrouvée devant une caméra en deux minutes, ça n’était pas prévu et je pense toujours que c’est un accident de parcours, heureux, mais c’est un accident de parcours. Je ne pratique pas la langue de bois, si vous regardez « Le Tube », vous verrez que je n’ai aucune gêne. »