Pas de « glorification »…Le journal « Le Monde » ne montrera plus les photos des terroristes

  • Carole Roldane
  • 27 juillet 2016

Le débat avait agité les différents groupes de presse et journaux après les attentats de Nice : « Faut-il ou non diffuser les noms et les photos des terroristes ? ». Le journal « Le Monde » semble avoir fait son choix : C’est non.

Eviter la glorification posthume des tueurs de l’EI.

Dans son édito du jour et alors que  l’enquête se poursuit pour identifier le deuxième assaillant de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray ou un prêtre de 86 ans a été tué hier à l’arme blanche et des fidèles blessés, « Le Monde » explique qu’il vont désormais éviter de donner la « gloire posthume » aux tueurs en ne diffusant ni leur nom, ni leur photo et c’est une excellente décision.
Voici les explications du journal :
« Depuis l’apparition du terrorisme de l’EI, Le Monde a plusieurs fois fait évoluer ses usages. Nous avons notamment décidé de ne plus publier d’images extraites des documents de propagande ou de revendication de l’EI. A la suite de l’attentat de Nice, nous ne publierons plus de photographies des auteurs de tueries, pour éviter d’éventuels effets de glorification posthume. D’autres débats sur nos pratiques sont en cours.
Ces réflexions, ces débats, ces adaptations aux pratiques d’un ennemi qui retourne contre nous tous les usages, tous les outils de notre modernité, sont indispensables si nous voulons briser la stratégie de la haine, si nous voulons vaincre sans nous renier. Nous les devons à toutes les victimes de l’organisation criminelle dite Etat islamique« .

Le journal « Le Monde » mais également d’autres médias français

A la lecture des journaux du jour ou sur les chaînes info, plusieurs médias français ont également fait le choix de ne pas montrer le visage du terroriste islamique de Saint-Etienne-du-Rouvray Adel Kermiche qui est quasi invisible dans la presse (comme Libération, Le Figaro, iTELE, BFMTV ou LCI).