Décès de Lady Diana : les raisons pour lesquelles Dodi Al-Fayed voulait absolument à aller à Paris ?

Décès de Lady Diana : les raisons pour lesquelles Dodi Al-Fayed voulait absolument à aller à Paris ?

  • Valerie Hommez
  • 6, septembre 2020 à 16h45

Ce 31 août dernier, c’était un triste anniversaire que célébraient William et Harry puisque cela faisait exactement 23 ans, que leur mère, Lady Diana décédait dans un terrible accident à Paris. Si presque tout a été raconté sur les circonstances de cette collision qui a coûté la vie à l’ex-épouse du prince Charles d’Angleterre, au milliardaire Dodi Al-Fayed et à leur chauffeur, quelques parts de mystère existent toujours. L’une de ces zones d’ombre est, pourquoi le célèbre homme d’affaires égyptien tenait absolument à passer par Paris avec Lady Di, alors qu’ils étaient en Méditerranée et devaient ensuite rejoindre Londres ?

En réalité, Dodi al-Fayed avait bien une idée derrière la tête en souhaitant passer par la capitale française. Même si la princesse de Galles avait plutôt l’envie de rapidement regagner l’Angleterre afin d’y retrouver ses enfants, son compagnon était en train de lui préparer une surprise de taille.

Pour revenir précisément sur les circonstances et le déroulement des événements, il faut se rappeler que le couple avait quitté la Sardaigne le 30 août. Ils avaient passé un séjour romantique dans le sud durant lequel on avait d’ailleurs pu voir Lady Diana sur le yacht du milliardaire. Des photographes les avaient surpris en train de s’embrasser ce qui ne laissait plus planer aucun doute sur la nature de leur relation. Juste un an après son divorce, Lady Diana semblait avoir retrouvé le sourire dans les bras du nouvel élu de son cœur. Après ce séjour en Méditerranée, le couple s’est envolé à bord du jet privé de Dodi Al-Fayed afin de regagner l’aéroport du Bourget. Le planning était de faire une séance de shopping à Paris et de prendre le repas du soir dans un restaurant très célèbre de la capitale.

Mais leurs plans ont dû être modifiés à la dernière minute, à cause de la présence de nombreux journalistes.

Finalement au lieu de se rendre au restaurant, la princesse de Galles et le milliardaire égyptien ont décidé de prendre leur repas dans la suite privée du Ritz. En fin de soirée, ils s’étaient échappés par une porte dérobée où les attendait une puissante Mercedes avec à son volant, Henri Paul le directeur de la sécurité du Ritz, et le garde du corps Trevor Rees-Jones qui montait lui du côté passager. Alors que la Mercedes démarre en suivant la voie Georges-Pompidou, le véhicule prend de plus en plus de vitesse et se dirige vers le tunnel de l’Alma pour finir sa course dans un des piliers de l’édifice.

Lady Diana

Paul, le chauffeur, meurt sur le coup, ainsi que Dodi al-Fayed. Trevor Rees-Jones est grièvement blessé et Lady Diana est dans un état critique. Très rapidement arrivés sur les lieux, les secours emmènent l’ex-épouse de Charles à l’hôpital et sur le trajet, elle fait plusieurs arrêts cardiaques. La mort de Diana est annoncée des heures plus tard lors d’une conférence de presse tenue par le médecin de l’hôpital ainsi que par le ministre de l’Intérieur, Jean-Pierre Chevènement et l’ambassadeur du Royaume-Uni en France. Une terrible nouvelle qui fit le tour du monde en quelques heures et qui arrivait évidemment au palais de Buckingham où la reine et son fils étaient prévenus de ce terrible événement.

Suite à de nombreux témoignages, on en sait aujourd’hui un peu plus sur les raisons qui ont poussé Dodi Al-Fayed à insister pour se rendre à Paris. Selon certains proches du couple, le milliardaire souhaitait absolument se rendre chez le joaillier Alberto Repossi pour faire un cadeau à Lady Diana. Lors d’un séjour, à Monaco, la princesse de Galles aurait repéré une bague baptisée « Dis-moi oui », surmontée d’une étoile en diamant. Le milliardaire égyptien avait pris des dispositions pour que le joaillier puisse les accueillir à 16 h ce même jour dans sa boutique parisienne, mais à cause de la présence d’une foule nombreuse et de journalistes, ils n’avaient pu s’y rendre que plus tard. Ce bijou était en fait destiné à devenir une bague de fiançailles pour que Dodi Al-Fayed puisse faire sa demande en mariage. Mais le destin en a décidé autrement, et les deux amants perdaient la vie dans un terrible accident de voiture en compagnie de leur chauffeur.

Si les rumeurs les plus folles courent sur cet événement depuis plus de 23 ans, il reste encore aujourd’hui beaucoup de questions sans réponse. À l’époque, certains parlaient d’une Fiat Uno blanche dont des traces de peinture auraient été retrouvées sur la Mercedes. Mais après plusieurs enquêtes de la police, cette piste n’avait visiblement rien donné. Une autre théorie avait été lancée par Mohamed Al-Fayed, le père de Dodi. Très peu de temps après les événements, celui-ci assurait que le prince Philippe, l’époux d’Elizabeth II et père du prince Charles, aurait tout fait pour faire assassiner Lady Diana par les services secrets britanniques. Une théorie qui repose, selon lui, sur le fait que le prochain mariage de la mère du futur roi d’Angleterre avec Dodi al-Fayed, aurait pu poser un problème à la royauté britannique. Ce qui est certain, c’est que plusieurs enquêtes judiciaires ont été menées aussi bien par la France que par le Royaume-Uni sans aboutir à des preuves formelles d’une telle machination.

Les funérailles de Lady Diana ont été célébrées à l’abbaye de Westminster le 6 septembre avec environ 3 millions de personnes dans les rues londoniennes. Une célébration qui a été retransmise dans le monde entier et qui a été suivie par plusieurs millions de personnes. Un million de bouquets de fleurs ont été également été déposés au domicile londonien de Lady Diana devant sa résidence de Kensington Palace. Le refus de Buckingham Palace de mettre en berne l’Union Jack, a suscité un grand nombre de réactions négatives de la part du peuple britannique qui voyait en ce refus un manque de respect envers la mère de William et Harry.

Il est difficile de dire aujourd’hui si Lady Diana aurait accepté cette demande en mariage, mais également si les choses auraient pu se passer d’une manière différente. S’ils n’étaient pas passés par Paris, s’ils n’avaient pas pris ce chemin, si un autre chauffeur avait pris en charge la conduite de la Mercedes, s’ils s’étaient rendus directement à Londres, beaucoup de suppositions qui ne servent malheureusement plus à rien. Il est impossible de revenir en arrière et de modifier le passé, et chaque décision prise par Lady Diana et Dodi al-Fayed ont eu pour conséquence de les amener vers ce tunnel et ce terrible accident.

Malgré les années, certains restent persuadés que c’était Dodi Al-Fayed qui était visé et qu’il s’agit bien d’un meurtre. Ses entreprises en relation avec la vente d’armes pourraient peut-être expliquer pourquoi certains sont persuadés de cette hypothèse. Mais il existe aussi la piste proposée par Mohamed Al-Fayed et que certains observateurs trouvent toujours plausible. Ou bien s’agit-il réellement d’un malheureux concours de circonstances qui a causé la disparition des deux personnes les plus épiées au monde au moment des faits ?