Depuis des mois dans une lutte acharnée contre la maladie, Françoise Hardy exprime ses inquiétudes face à la Covid-19 !

Françoise Hardy, 78 ans, sous traitement immunosuppresseur, s’inquiète de la situation sanitaire en France.

Françoise Hardy s'exprime sur la Covid
Source : Gala

Françoise Hardy, 78 ans, sous traitement immunosuppresseur, s’inquiète de la situation sanitaire en France. Mais elle est plus préoccupée par le sort de Jacques Dutronc et de son fils Thomas, qui doit partir en tournée avec elle à l’automne.

Un mal qui dure dans le temps

Ses paroles se sont raréfiées. Françoise Hardy, qui a eu 78 ans le 17 janvier, a confié ses félicitations à son fils Thomas Dutronc, tandis que le photographe Jean-Marie Périer témoignait de son état d’esprit : « Elle se bat ». La chanteuse n’a pas attendu le déclenchement de la pandémie de Covid-19 au printemps 2020, avant de s’enfermer dans son appartement du 16e arrondissement de Paris.

Après avoir souffert d’un lymphome du MALT pendant 15 ans et vaincu un cancer du pharynx pour la deuxième fois, elle a choisi de vivre semi-isolée malgré les effets secondaires de la radiothérapie reçue un an plus tôt (perte partielle de l’audition, sécheresse de la région oreille-nez-gorge).
Quelques jours avant son anniversaire, elle se sentait mieux. Quelques jours avant son anniversaire, je suis allé voir comment elle allait. Françoise Hardy est inquiète. Pour Jacques Dutronc et son fils Thomas.

Dans les pages du gala de juin dernier, inquiet de la flaccidité des Français face à la pandémie, l’interprète de Tous les garçons et les filles soutient le président Emmanuel Macron dans sa volonté d’« emmerder » les réfractaires à la vaccination. Elle est intéressée par ce sujet.

En raison de son immunodépression, elle n’a reçu aucune dose et son médecin lui a conseillé de ne pas se faire vacciner. J’ai une carence lymphocytaire depuis 2015, alors que l’efficacité du vaccin passe par les lymphocytes T. Si les réfractaires peuvent vivre confinés, libre à eux de ne pas se faire vacciner. Mais s’ils veulent vivre normalement, voir des amis, le vaccin est le minimum requis pour se protéger et protéger les autres », explique-t-elle, ajoutant qu’elle n’aurait pas hésité si elle en avait eu la possibilité.

Elle finit par ajouter : « On oublie que c’est parce que la vaccination contre la variole a été obligatoire pendant longtemps que cette maladie a pu être éradiquée. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hatao Maekawa (@hataomaekawa)

Françoise Hardy inquiète pour sa famille

En plus de sa santé fragile, la pandémie l’a rendue dépendante de ses proches, dont Marc Maréchal, l’ancien directeur de la promotion de Virgin Music, à qui elle est infiniment reconnaissante. Depuis près de trois ans, « Marco » fait ses courses et se fait aider par une femme de ménage, mais rien n’a amélioré sa santé, ce que déplore Françoise. « La situation sanitaire actuelle n’a rien amélioré. »

Si elle ne peut s’en passer, « les quelques visites que l’on me rend m’inquiètent même plus qu’auparavant ». Mais elle s’inquiète davantage pour Jacques, qu’elle ne veut pas voir survivre, et pour Thomas, pour lequel elle a déjà pris des dispositions.

Pour le moment, Thomas et son fils vivent actuellement en Corse. À l’automne, ils partiront en tournée. L’accord a été sabordé par la réduction du nombre de sièges actuellement imposée. De nombreux artistes, comme Julien Doré, se sont plaints du resserrement de l’exécutif.

Pour Françoise, il est, en effet, incompréhensible que l’on n’impose pas les mêmes règles aux meetings politiques qu’aux concerts et spectacles. Ce qui est encore plus bouleversant pour l’icône Hardy, c’est que son mari et son fils ont été exposés à la contamination. Elle confie : « Même s’ils ont eu leurs trois doses vaccinales et restent très prudents, je m’inquiète en permanence pour eux ».


Carole Roldane

Ma passion depuis toujours : l'écriture ! Ce métier s'est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge j'adore enquêter, trouver des informations que d'autres n'ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon coeur.