Diam's à la plage: ce qu'elle interdit totalement à ses fans!

Diam’s à la plage: ce qu’elle interdit totalement à ses fans!

  • Valerie Hommez
  • 22 mai 2020

Diam’s revient sur les réseaux sociaux avec une photo publiée sur son compte Instagram, souvenir de son voyage à l’île Maurice. Très discrète depuis son retrait de la chanson et sa conversion à l’islam, la chanteuse qui a quitté la France il y a quelques années pour s’installer avec son mari en Arabie Saoudite, poste un cliché de l’endroit où sa vie a changé. Ce serait en effet lors d’un séjour sur l’île paradisiaque, que la chanteuse rendue célèbre par des tubes comme ” la boulette ” ou ” DJ “, que Diam’s aurait eu la révélation et ce serait définitivement convertie.

Bien que retirée depuis de nombreuses années du milieu du show-business, la star compte encore aujourd’hui des milliers de fans qui la suivent régulièrement, et qui ne manquent pas de réagir à ses posts sur Instagram où elle compte près de 170 000 followers. Très discrète sur sa vie privée quelle passe aujourd’hui loin de la France, Diam’s garde encore et toujours le contact avec ceux qui la suivaient lors de ses concerts ou lors de ses passages télé.

Mais avec une vie, aujourd’hui à mille lieues de sa vie d’avant, la jeune femme continue néanmoins à multiplier les projets. Elle avait notamment créé une agence de voyage spécialisée pour des séjours en Arabie Saoudite pour les touristes qui désiraient réaliser un pèlerinage. Suite à la crise de la pandémie due au coronavirus, toute l’industrie du tourisme a été contrainte de se mettre à l’arrêt et a donc rendu le projet de l’ancienne artiste un peu difficile. Il est, à ce jour, mis entre parenthèses avant que les choses ne reviennent à la normale.

En attendant, c’est dans une nouvelle entreprise que Diam’s se lance avec un projet nommé ” Home by Mel “, en référence à son vrai nom Mélanie Georgiades. Il s’agit d’une collaboration avec un jeune architecte Volmar Manuel, qui a pour but de proposer à des clients de s’occuper du design de leur villa de luxe, dans la ville marocaine de Marrakech. L’homme est déjà connu pour la réalisation d’hôtel de luxe en Indonésie et pour sa collaboration avec de grands noms de l’architecture et du design. Une nouvelle aventure donc pour Diam’s qui semble avoir toujours énormément de ressources.

Si elle revient aujourd’hui au-devant de la scène, grâce à ses activités professionnelles, elle donne aussi de ses nouvelles par le biais de son compte Instagram pour célébrer les 11 ans de sa conversion à l’islam, une étape très importante dans la vie de la jeune femme. Si à l’époque les médias et les fans de l’artiste avaient été étonnés de la décision d’arrêter sa carrière du jour au lendemain, alors qu’elle était en pleine gloire, certains avaient pu penser qu’il s’agissait d’un coup de tête, et d’une décision prise un petit peu à la hâte.

En 2020 bien des années plus tard, on peut se rendre compte qu’il s’agissait d’un choix mûrement réfléchi et emprunt d’une réelle sincérité. Une décision qui changera radicalement le parcours de la jeune femme originaire de Nicosie, et qui l’emmènera par la suite dans la péninsule arabique. Elle avait en effet avoué que vivre sa religion en France n’était pas toujours facile et le choix de sa destination pour vivre avec sa famille semble avoir été le bon pour elle.

Comme pour rappeler l’origine de cette nouvelle vie, Diam’s partage une photo de la plage où tout a commencé. ” C’est exactement sur cette plage que je me suis converti à l’islam, il y a maintenant 11 ans. Une première fois en 2004 je m’y étais rendu et cette vue là depuis la mer m’avait subjugué par sa beauté, j’avais pleuré sans savoir pourquoi mon cœur était bouleversé pour la première fois, il apprenait à lire le livre ouvert de la nature” écrit-elle alors en légende de ce cliché.

C’est par le biais de son compte Instagram qu’elle se remémore et fait revivre à ses followers le moment de sa vie qui lui a fait prendre un virage à 180 degrés, et qui a initié le début d’une vie basée sur la religion et sur des croyances des plus profondes. C’est à cette époque, qu’elle commence à se plonger dans la lecture du Coran et à suivre les préceptes pour s’en faire une philosophie de vie.

À ce jour, elle ne semble pas du tout regretter son choix d’avoir abandonné sa carrière artistique et paraît pleinement épanouie dans sa vie de femme et de croyante. ” Le 26 décembre 2008, je me suis envolée pour un voyage exceptionnel au cours duquel j’allais vivre le plus beau jour de ma vie “. 

Quelques moments passés dans l’un des plus beaux endroits du monde et qui allaient définitivement sceller l’avenir de l’ancienne rappeuse. Elle livrera son témoignage dans deux ouvrages, un qui s’intitule ” Mélanie française et musulmane” et un autre simplement appelé ” Diam’s autobiographie”, ouvrages dans lesquels, elle revient sur les raisons qui l’ont amené à ce choix, et le parcours de la jeune Mélanie Georgiades devenue plus tard Diam’s, étoile montante du rap et du R’n’B français.

Une artiste qui, du jour au lendemain, a abandonné les strass et les paillettes du show-business pour concentrer sa vie sur le respect des valeurs de l’islam. Un parcours de vie étonnant et plein de rebondissements, qui aujourd’hui encore fascine ses fans et ses nombreux followers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Paname.

Une publication partagée par Mélanie (Diam’s) (@melaniediamsofficiel) le

La jeune femme originaire de Chypre, est aujourd’hui une femme mariée à l’ex-rappeur franco-tunisien Faouazi Tarkhani et l’heureuse maman d’un petit garçon. Âgée de bientôt 40 ans, la star qui avait ouvert la porte aux jeunes filles dans l’univers très masculin du rap, s’est tournée vers un chemin qui se concentre sur sa foi et sa vie de famille. Si elle reconnaît que lors de sa période de chanteuse, elle était très énervée contre tout et contre tous, Diam’s semble avoir trouvé la paix et la sérénité.

C’est dans son tout premier livre ” Autobiographie ” paru en 2012 aux éditions Don Quichotte, que ses fans peuvent suivre le parcours tout entier de la star et découvrir ce qui a motivé ses choix. ” Pendant des années, j’ai couru sans savoir où j’allais, jusqu’au jour où, perdue et épuisée, je me suis effondrée. Parfois toucher le fond donne beaucoup d’ardeur à vivre, à aimer, et surtout à devenir un cultivateur du bonheur.

Donc me voilà, donc, mais cette fois avec un livre dans lequel je me confie et rétablis mes vérités, moi qui écoute, depuis trois ans, sans rien dire. Ce livre, je le dédie à toutes celles et tous ceux qui m’ont aimée et soutenue “. Des paroles d’introduction à l’histoire de sa vie couchées sur le papier.