Donald Trump se fait défoncer en plein live par une présentatrice

Donald Trump se fait défoncer en plein live par une présentatrice

  • Valerie Hommez
  • 23, mai 2020 à 21h31

Une journaliste américaine s’en prend violemment au président Donald Trump en plein direct ! La présentatrice en avait visiblement gros sur le cœur, et a décidé en plein milieu de son émission, d’insulter copieusement le président Donald Trump. ” Tu es malade et dégoûtant ” balance-t-elle. Un gros coup de gueule qui a été très suivi aux États-Unis.

Un clash de plus pour le président, avec la profession, tant l’homme d’État est habitué aux scandales créés par ses tweets incendiaires, ces remarques, ou son franc-parler légendaire.

Mais aujourd’hui, l’animatrice de télévision Mika Brzezinski avait décidé de ne pas garder sa langue dans sa poche et d’attaquer de front le président. La journaliste reproche à Donald Trump d’avoir publiquement accusé son mari d’un meurtre sur son compte Twitter.

Joe Scarborough est un ancien membre du Parti républicain, qui siégeait à la Chambre des représentants, et devenu aujourd’hui journaliste. Il présente l’émission ” Morning Joe “, sur MSNBC avec sa femme Mika. L’homme de 55 ans a quitté son parti il y a quelques années, pour devenir indépendant et de se forger une solide réputation comme farouche adversaire de Donald Trump.

Mais l’origine de ce clash violent viendrait d’un tweet publié sur son compte par le président américain, qui visiblement très rancunier, vis-à-vis de Joe Scarborough pour avoir quitté le parti républicain, a décidé de l’attaquer publiquement en allant même jusqu’à l’accuser de meurtre. Il s’agit d’une histoire vieille de 20 ans lorsqu’on 2001, Lori Kloski, une jeune assistante de 28 ans est retrouvée morte dans le bureau de l’ancien homme politique, aujourd’hui présentateur.

Après une enquête, la police avait conclu à une mort naturelle et Joe Scarborough n’avait pas été inquiété. Mais visiblement, le président Trump a décidé d’endosser le costume du procureur, et de dénoncer selon lui, une enquête bâclée, en ajoutant dans son message “Ouvrez ce cold case”. Et la journaliste donc de prendre la défense de son mari et de déclarer pendant son direct :

” Tout cela parce que Joe a dit la vérité sur ton manque d’intérêt et d’empathie, tout ça parce qu’il parle de ton incompétence à gérer cette situation catastrophique que tu empires chaque jour, tu pourrais mettre un masque pour protéger les gens de tes microbes, les microbes que tu répands sur Twitter sont encore pire. Tu devrais avoir honte, vraiment Donald, tu es une personne dégoûtante malade et cruelle “.

Si les Américains ont l’habitude d’entendre des critiques envers leur président, il est extrêmement rare que ce soit fait avec une telle agressivité et un tel vocabulaire.

Il est vrai que le président américain et sa gestion de la crise de la pandémie du covid-19 sur le territoire américain, sont vivement remises en question par les médias et par l’opinion publique. Certains lui reprochent d’avoir mal géré la situation, et de ne pas se rendre compte de l’ampleur de la catastrophe sanitaire. Les États-Unis sont aujourd’hui le pays le plus touché par la maladie, mais selon certains observateurs, le gouvernement américain ne prendrait pas les mesures adéquates.

D’un autre côté, les mesures de confinement obligatoire décidées par le Parlement américain avaient déclenché une vague gigantesque de protestation. Les manifestants scandaient qu’en Amérique, les citoyens sont libres. Ils réclamaient le droit de pouvoir circuler librement. Il faut bien dire que le système de protection sociale américain est assez différent de celui que l’on peut connaître en Europe, et que les gens empêchés de se rendre à leur travail n’avaient alors aucun revenu pour subvenir aux besoins de leur famille.

Quant au président américain, pour lui, le fait que les États-Unis comptent un si grand nombre de cas est la preuve d’une bonne politique de dépistage, ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays touchés par la maladie selon lui. Les violentes attaques de Donald Trump sont devenues monnaie courante depuis son élection. Le Président s’en prend très régulièrement aux journalistes, pour selon lui rappeler, que beaucoup répandent des fake news.

Il dénonçait selon ses dires, ” la tendance troublante d’histoire irresponsable ne présentant qu’un seul point de vue. Le partage d’informations fausses et biaisées, est devenu très répandu sur les réseaux sociaux, plus grave encore. Certains médias publient les mêmes histoires fausses, sans d’abord vérifier les faits. Ceci est extrêmement dangereux pour notre démocratie “.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par President Donald J. Trump (@realdonaldtrump) le

Une relation bien compliquée avec les médias, ou du moins avec certains, que le président américain ne risque pas d’apaiser avec ses dernières déclarations contre le présentateur Joe Scarborough. Mais la façon dont l’épouse de ce journaliste a pris la défense de son mari constitue tout de même une première sur les chaînes de télévision américaines, et on se demande comment va réagir l’homme considéré comme le plus puissant du monde face à ces attaques directes envers lui.

Pas habitué du tout à pratiquer la politique de l’autruche, et à faire comme si rien ne s’était passé, on peut donc imaginer que lors de ses prochains messages sur les réseaux sociaux, Donald Trump prenne le temps de répondre au propos tenus en plein direct par Mika Brzezinski.

En attendant, c’est lors d’une autre conférence de presse qu’il a remis une autre journaliste à sa place en relevant son impolitesse parce qu’elle avait posé une question qui avait visiblement dérangé le président des États-Unis d’Amérique. La journaliste lui demandait pourquoi se réjouir des tests effectués aux États-Unis en comparaison avec les autres pays, et de rappeler qu’il ne s’agissait pas d’une compétition. Elle demande donc au président pourquoi de tels propos.

Celui-ci, a alors répondu d’aller demander à la Chine. La femme, d’origine asiatique, a pris ça pour une attaque personnelle, et a demandé au président si sa réponse était en rapport avec le fait de ses origines ethniques. Donald Trump lui a dit sèchement qu’il aurait donné la même réponse si la question avait été posée par quelqu’un d’autre, avant de quitter la conférence de presse et signifiant à la jeune femme qu’il la trouvait impolie. On voit donc bien qu’entre le président et les journalistes américains, il existe toujours une très grande tension, et que d’un côté comme de l’autre, on attend la petite phrase qui fera réagir l’autre camp.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Remember this? Happy #CincoDeMayo!

Une publication partagée par President Donald J. Trump (@realdonaldtrump) le

Dans un style très différent de son prédécesseur Barack Obama, Donald Trump agit comme il l’entend, et comme il l’a toujours fait. Si cette manière de parler choque certains de ses compatriotes, d’autres lui vouent une véritable admiration pour, selon eux, être l’homme de la situation. Le résultat des prochaines élections américaines, nous dira si finalement, la manière d’agir du 45e président des États-Unis d’Amérique a réussi à conquérir le cœur des citoyens.