Emmanuel Macron énervé contre ses secrétaires

Emmanuel Macron énervé contre ses secrétaires d’État, pourquoi ?

  • Carole Roldane
  • 14 avril 2020

Emmanuel Macron: Depuis plusieurs semaines, la crise du coronavirus fait la une de l’actualité dans le monde, après avoir durement affecté les pays comme la Chine, l’Italie et la France.

Cependant, le sujet qui va faire oublier le Covid-19 quelques jours aux Français est la conversation assez « Olé-Olé » entre les secrétaires d’État du gouvernement Macron.

Cette dernière s’est retrouvée exposée dans la presse du Canard Enchaîné. La réaction du président Emmanuel Macron n’a pas tardé à se faire sentir. Ce dernier apparaît très énervé et plusieurs raisons semblent liées à cela.

Qu’est-ce qui a rendu le Chef d’État aussi colérique dans cette affaire impliquant ses jeunes collaborateurs ? Nous vous le disons dans cet article.

Un avertissement verbal donné par Emmanuel Macron à ses secrétaires d’État

Le président Emmanuel Macron a durement sermonné ses collaborateurs il y a quelques jours. Ainsi se sont retrouvés dans son collimateur :

  • Marlène Shiappa (en charge de l’égalité hommes-femmes) ;
  • Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d’État sous le ministre de l’Économie);
  • Jean-Baptiste Djebbari (en charge des transports) ;
  • Sibeth N’Diaye (porte – parole de ce gouvernement) ;
  • et Cédric O (secrétaire d’État en charge du numérique).

Le patron n’a pas du tout apprécié que ses poulains aient manqué de discrétion en laissant fuiter une conversation censée rester privée sur la messagerie sécurisée Telegram.

Ces derniers évoquaient la surcharge de contenus por-nogra-phiques que subit la bande passante en France depuis le début du confinement. Dans cette discussion qui a quitté un ton sérieux pour devenir un échange grivois, on retrouve ces propos d’Agnès Pannier-Runacher :

« En fait, si tu » you-por-nes « à 22 h 30, ça ne gêne personne… Juste une question d’organisation »

Les autres poursuivront sur la même lancée qui fait désormais de l’expression « youpo-rner », un nouveau verbe rajouté au vocabulaire des citoyens français. Au vu de tout ceci, le président Macron a affirmé durant le Conseil des ministres qu’à la fin de cette crise « on se souviendra de ceux qui n’ont pas été à la hauteur ». De quoi motiver les jeunes secrétaires d’État à résolument se remettre au travail et à se faire plus discrets.

Une attitude lamentable des membres du gouvernement en temps de crise grave

Après avoir essuyé de nombreuses critiques concernant la gestion de la crise du coronavirus par son gouvernement, Emmanuel Macron se retrouve à nouveau exposé. Le Chef d’État français qui juge ce scandale de « lamentable » se retrouve presque dans la même situation que son prédécesseur François Hollande.

Si le gouvernement Macron peine à gérer la crise sanitaire due à l’expansion du Covid-19 dans le monde, le nouveau scandale impliquant ses collaborateurs va plus entacher son quinquennat.

De plus, ces révélations n’ont pas manqué de choquer bon nombre de Français qui se plaignent tous les jours de leurs conditions de vie. Ces derniers jugent inacceptable la conversation entre ministres sur du « por-no » pendant que les citoyens meurent par centaines du coronavirus.

Comme le disait Sibeth N’Diaye durant ces échanges, ce sont « des dialogues entre ministres qui resteront dans l’histoire de France ».

Les différentes causes de la pression subie par le président Macron

Emmanuel Macron n’était déjà pas au bout de ses peines, car son quinquennat est fortement menacé par le Covid-19. Par ailleurs, le président français est lui aussi obligé de rester confiné à l’Élysée aux côtés de la première dame Brigitte Macron.

D’ailleurs, cette dernière ne supporte plus de vivre avec autant de restrictions. Le Chef de l’État devant trouver de nouvelles occupations à son épouse ne supporte pas l’idée d’avoir à soigner son image et surveiller le comportement de ses collaborateurs. Autant de pression qui pousse Emmanuel à sortir de ses gonds en plein Conseil des Ministres.

Quand on se souvient du livre « Un président ne devrait pas dire ça » qui critiquait la gouvernance de François Hollande, Emmanuel Macron pourrait bien s’attendre à apparaître dans un deuxième tome signé Fabrice Lhomme et Gérard Davet.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Je pense très fort à vous en cette période difficile liée au COVID-19. Voir le lien dans la bio.

Una publicación compartida de Emmanuel Macron (@emmanuelmacron) el