Emmanuel Macron

Emmanuel Macron: Gros “dérapage budgétaire sans justifications” de l’Élysée qui fait polémique !

  • Julie Bourdin
  • 9, août 2020 à 16h18

Emmanuel Macron réveille les questionnement des Français. En effet, le 28 juillet dernier était la date officielle à laquelle était partagé un rapport annuel bien précis. Le rapport annuel de la Cour des comptes à propos du budget de l’Élysée. Et ce rapport a beau être clair, certaines dépenses restent inexpliquées. L’ancien député de l’Aisne et spécialiste dans le contrôle des dépenses de la présidence de la République française, René Dosière, réagit.

Emmanuel Macron reçoit le rapport du contrôle annuel des comptes et de la gestion des services de la présidence de la République

Emmanuel Macron avait déjà été épinglé sur cette même question l’année dernière. Et il avait réussit à justifier la hausse des dépenses de l’Élysée en justifiant des déplacements en nombre. Ainsi que le renfort des véhicules mobiles. Mais cette année, impensable qu’il puisse se justifier de la même manière. En effet, les déplacements du Président de la République auraient été moins nombreux étant donné les manifestations des “Gilets jaunes” et la pandémie. René Dosière va étudier la question et ne manquera pas de donner son avis tranché. Car selon lui, Emmanuel Macron mettrait en danger le contrôle démocratique. Ce rapport de la Cour des comptes ne serait pas assez conséquent puisqu’il ne permet pas de comprendre pourquoi l’Élysée dépense davantage que l’année dernière. Les Français risquent de ne pas apprécier ce manque de transparence.

Des interrogations qui persistent à la lecture du rapport

Dans l’émission Capital, il est même absolument à l’étude le principe d’indépendance de la Cour des comptes. En effet, si la Cour des comptes n’est pas indépendante, les dépenses de l’Élysée pourraient souffrir de dérives inconsidérées. C’est pourquoi René Dosière, qui est également le président de l’observatoire de l’éthique publique, s’inquiète même d’une “régression du contrôle démocratique”. Et pour cet ancien sénateur, rien n’est plus important que la transparence en cette matière. C’est pourquoi il regrette que la Cour des comptes n’ait pas rendue plus clair son rapport annuel.

De quoi inquiéter les Français

Le président de la Cour des comptes devra peut-être s’expliquer auprès des Français si ils le demande. C’est en tout cas ce que semble espérer René Dosière. Il se pencher personnellement sur les manquement de ce rapport annuel qui devrait, selon lui, être beaucoup plus complet. Toujours d’après ses dires, la Cour des comptes aurait effectué un travail de surface. Le rapport ne présente alors pas de quoi améliorer l’usage de l’argent publique par l’Élysée ou encore de remarque sur l’usage actuel tel qu’il est.

René Dosière met le doigt sur des anomalies inexpliquées

En revanche, malgré les critiques que René Dosière adresse à ce rapport, il ne conteste pas qu’Emmanuel Macron tente de faire baisser le budget de l’Élysée. Emmanuel Macron serait alors le bienvenue pour expliquer les dépenses des services des véhicules de l’Élysée. En effet, l’ancien député ne comprend pas comment ce pôle de dépense peut être encore plus haut que celui de l’année dernière. Selon le rapport de la Cour des compte, il s’agirait d’une augmentation de 27% comparée à l’année précédente. Et cette fois-ci, contrairement au rapport sur les dépenses de 2018, aucune analyse ou justification n’est fournie avec le rapport. Emmanuel Macron saura-t-il justifier de ce pole e dépense en constante augmentation ?

Cette année, il n’aura pas été nécessaire pour Emmanuel Macron de se déplacer à outrance. Ni de renforcer encore les blindages de ses véhicules. Comment expliquer alors ce phénomène ? René Dosière n’a pas finit de s’interroger sur ce point. Il ira même encore plus loin pour finir par se rendre compte d’une chose étonnante. En effet, sur les 80 automobiles de l’Élysée, ce sont 52 d’entre elles que le ministère de l’intérieur attribue au Groupe de Sécurité de la Présidence de la République (GSPR). Enfin, ces dépenses ne seraient pas formellement intégrées au budget officiel de L’Élysée

Emmanuel Macron va-t-il revenir sur ce rapport du contrôle annuel des comptes et de la gestion des services de la présidence et se justifier ?

Emmanuel Macron laisse toutes ces questions sans réponses et les Français manquent cruellement d’explications.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La Cour des comptes, entrée du Palais Cambon #paris #courdescomptes #cambon #monument #institution #france🇫🇷 #france #palais #tuileries #isc

Une publication partagée par Cour des comptes (@courdescomptes) le

Emmanuel Macron risque d’être interrogé sur ce rapport qui reste trop peu précis pour les Français. Et surtout pour le spécialiste que représente la personne de René Dosière. Il serait effectivement satisfaisant que l’éminent ancien député puisse avoir des réponse et rendre limpide des faits qui nous échappent. Car c’est bien de l’argent publique dont il s’agit et pur que la confiance reste entre les Français et l’Etat il convient que toute la transparence soit faire en cette affaire.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.