Face aux critiques, Jean-Paul Gaultier défend Nabilla (lire sa lettre)

  • Carole Roldane
  • 10 juillet 2013

Le couturier en a récemment fait son égérie.
Après avoir défilé pour Jean-Paul Gaultier à l’occasion de la « Fashion Week parisienne » le 3 juillet (nous y étions), le critique de mode Tim Blanks a estimé que « Nabilla était un piège à homme qui sert d’appât aux tabloïds en France grâce à ses singeries télévisées » ; pire, il a expliqué que, selon lui, Jean-Paul Gaultier n’était plus le vrai héritier de la mode française
Dans une lettre ouverte, il a répondu à Tim Blanks, voici les passages forts :

Il fut un temps où tu aimais mes défilés, mais ce temps est ‘révolu’ et je le respecte (…).

J’ai toujours eu des filles sur mes défilés qui étaient de différentes strates sociales. Dire de quelqu’un qu’il est « bas de gamme », c’est petit.

Si tu es nostalgique de cette période où j’étais considéré comme le véritable héritier de la mode française, achète un billet pour mon exposition actuellement à Stockholm et bientôt à Brooklyn et Londres. Bonne visite.