France 5 diffusera un documentaire sur le Brésil à travers la Coupe du monde

  • Carole Roldane
  • 17, mai 2014 à 12h09

Jeudi 5 juin à 20h40 sur France 5, vous pourrez suivre « Brésil : La terre promise du football » un documentaire de José Touré (ex joueur de Nantes et de l’Equipe de France surnommé « le Brésilien ») et François Xavier Rigot.

Alors que des incidents ont eu lieu ces derniers jours au Brésil avec des manifs anti-Mondial (20 manifestants ont été interpellés avant d’être relâchés pour 13 d’entre eux le 15 mai), José Touré va poser pour la première fois pieds sur la terre promise du football.

Pitch du documentaire :
A quelques jours du lancement de la Coupe du monde de Football qui se tiendra au Brésil, l’ancien international français José Touré, celui qu’on surnommait « le brésilien », pose pour la première fois pieds sur la terre promise du football. José Touré a suivi les supporters du club de Flamengo à Rio de Janeiro lors d’un match dans le stade mythique du Maracaña. Il a joué au ballon avec une communauté indienne en plein coeur de la
forêt amazonienne. Il a dansé dans les rues de Salvador de Bahia pendant le carnaval, dormi dans une favela, visité un stade 100% écologique, nagé avec les dauphins roses du Rio Negro. Il a rencontré d’anciens champions du monde comme Rai ou Paulo
César pour évoquer les chances de victoire de la Seleção, mais
aussi l’inquiétante flambée de violence dans les stades nationaux.
Des favelas de Rio, à la capitale Brasilia en passant par Sao Paulo, José Touré a aussi écouté les doutes des brésiliens sur
l’organisation du mondial. Au Pays du Samba-foot, la coupe de monde ne semble pas tenir toutes ses promesses.
Alors que le Brésil manque encore cruellement de moyen pour
l’éducation et la santé, les 12 milliards d’euros d’investissements liés à l’organisation de la compétition poussent des milliers de mécontents à descendre dans la rue pour s’opposer à la Coupe du Monde. Ils menacent déjà de tout bloquer pendant le Mondial.

Pèlerinage dans le royaume du roi Pelé qui accueille pour la
deuxième fois de son histoire la Coupe du Monde. Nul n’est
prophète en son pays… même au « Brésil : Terre Promise du
Football ».