France et pandémie: de plus en plus de zones dans le rouge, par les critères de contaminations par les malades

France et pandémie: de plus en plus de zones dans le rouge, par les critères de contaminations des malades

  • Julie Bourdin
  • 17 juillet 2020

Plusieurs critères définissent la couleur des zones géographiques en France en fonction de la pandémie. Du vert au rouge et en passant par le orange, ces couleurs permettent de connaître le degré de gravité de plusieurs paramètres. Ce sont des paramètres propres à l’évolution du virus qui sont définis par le ministère de la Santé. Il s’agit des indicateurs de l’activité épidémique en France. Le gouvernement français retient alors plusieurs critères précis. Si nous en faisons la moyenne, la carte n’est pas encore passée au rouge. Mais en les prenant séparément, certaines régions de France révèlent des constats alarmants. Nous faisons le point dans cet article.

La France change de couleur au rythme de la pandémie

Les différents critères retenus par la France sont les suivants :

  • circulation active du virus (déterminée notamment par le nombre de tests sérologiques positifs)
  • tension hospitalière (sur les capacités de prise en charge en réanimation)
  • taux de couverture des besoins estimés (le 11 mai) en tests COVID-19

En se basant sur ces trois données et sur l’analyse évolutives de celles-ci, les cartes sont établies. Les régions de France passent alors du vert eau rouge en passant par le orange. Le 16 juillet ce sont alors trois zones qui basculent en rouge et six autres qui passent au orange. Une mise à jour qui a de quoi alarmer les Français pour la suite de l’été.

Les vacanciers sont en cause ?

Cependant, cette actualisation se base sur un des trois critères principaux seulement, celui de la circulation active du virus. Tout de même de quoi réveiller l’inquiétude. Car rien que dans le Sud de la France, cela signifie qu’une personne malade et contagieuse peut contaminer un peu moins de 20 personnes saines. Et tout le monde sait parfaitement que le Sud de la France reste une des régions privilégiées pour les vacances. Les spécialistes de la santé restent en alerte par rapport à ces nouvelles informations. Ils n’appellent pas à la panique mais toujours à respecter les gestes barrières.

La Bretagne et la Réunion sont elles aussi des régions de France envisagées pour les vacances d’été. Malheureusement, le passage au rouge de ces trois zones, selon le critère de circulation active du virus, tient peut-être au fait qu’elles sont des zones de destination de vacances. Les choses ne vont alors peut-être pas aller en s’arrangeant. De plus, les six autres zones qui passent au orange pourraient également virer au rouge d’ici quelques semaines si l’on suit la logique de ce schémas. Les six autres régions qui passent au orange prennent également en compte seulement le critère de nombre de contagion. Encore une fois, si tous les critères sont mis en perspective, la France reste globalement au vert.

Prudence est mère de sûreté

Cependant, nous ne pouvons pas ignorer l’état de circulation de la pandémie en France. Les gestes barrières restent essentiels pour maîtriser le virus et ne pas se retrouver dans une situation qui pourrait dégénérer et nous ramener en arrière. Nous conduire à une situation similaire celle qui précédait l’entrée de la France en confinement. N’oublions pas non plus que le nouveau premier ministre, Jean Castex évoquait avoir préparé un plan de reconfinement ciblé si la situation l’exige.

Pour notre sécurité et celle de notre entourage, restons prudents. Le virus circule toujours et visiblement de plus en plus activement.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.