France : Où fera-t-il bon vivre en France en 2050? On vous dit tout !

Le rédacteur en chef de « We Demain » était l’invité de France Info pour discuter du futur. Les données des experts concernant le réchauffement climatique sont alarmantes. Dans quels endroits sera-t-il encore possible de « bien vivre » en France en 2050 ?

France : où fera-t-il encore "bon vivre" en 2050 ? Prévisions alarmantes.
© Soazig de la Moissonniere / Présidence de la République

France: La revue trimestrielle We Demain a pour ambition de nous préparer à la réalité de l’avenir. Dans les circonstances actuelles, 2050 ne s’annonce en effet pas sous les meilleurs augures. Incendies, sécheresse, inondations, canicules, toutes les saisons ont leurs lots de catastrophes. Et plus le temps passe et plus le réchauffement climatique accélère. D’ici 2050, certaines régions françaises seront devenues quasiment invivables. LDpeople vous invite à vous plonger dans l’analyse prévisionnelle des rédacteurs de We Demain, basée sur des rapports scientifiques.

La France a l’heure du grand bouleversement climatique

La France connaît peut-être ces dernières années comme pays au climat dit tempéré. D’après le reportage-fiction épatant de We Demain, rares seront les régions françaises accueillantes toute l’année. Selon les saisons, certains endroits pourraient devenir de plus en plus hostiles. Par exemple, le sud de la France, généralement très apprécié des touristes, voit déjà son affluence basculer de l’été vers le printemps. Il faut dire que le pic des températures de l’été atteint déjà les 46°C. Partant de ce constat, en 2050, il pourrait ainsi atteindre les 55°C. Une véritable fournaise ! Pire encore, ce n’est pas un constat qui sera réservé au sud de la France mais à son ensemble.

La météo dit beaucoup de choses. Elle nous indique les dérèglements climatiques avec une précision accrue. Il suffit donc de recenser les prédictions de l’année passée et de les comparer à celles de dix ans en arrière pour se faire une idée de ce qui nous attend dans dix ans. Ce qu’il a de plus terrible dans cette affaire, c’est qu’il est trop tard aujourd’hui pour changer la donne sur ce qui nous attend. C’est bien avant que nous aurions du réagir pour limiter les dégâts. Aussi, nos actions immédiates n’auront pas ou très peu d’effets sur la réalité de 2050. En revanche, Antoine Lannuzel, le rédacteur en chef de la revue We Demain, se réjouit que 2020 soit une année au cours de laquelle davantage de conscience ce soient éveillées à ce phénomène.

Le réchauffement climatique est en marche et accélère

Le réchauffement climatique est en effet une réalité dévastatrice qu’il est grand temps de prendre très au sérieux. LDpeople ne saurait effectivement pas appuyer suffisamment ce point. Car il existe encore beaucoup de climato-sceptiques qui sont résolus à croire que la multiplication des catastrophes naturelles n’a rien à voir avec ce phénomène par exemple.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par We Demain (@wedemain)

Toute la géographie de la France va être fortement impactée par le réchauffement climatique. Ainsi, en 2050, certaines régions seront plus faciles à vivre que d’autres. La France est prise pour exemple mais ce sont évidemment tous les pays du globe qui subissent le même sort. Et à dire vrai, chaque zones du pays aura son lot de catastrophe. Sécheresses dans tout le pays, incendies dans le sud et incendie, débordement des eaux sur les côtes du nord, de l’ouest et du sud. La perspectives de terribles tempêtes tropicales également avec des canicules de plus en plus longues. LDpeople est bien forcé d’admettre que les prévisions de We Demain ne sont pas réjouissantes. Mais pourtant, elles restent très réalistes car basées sur des rapports d’experts en climat.

Les grands moyens doivent être mis en place pour ralentir l’inévitable

L’espoir de bien vivre en France résiste néanmoins. En effet, les français sont attachés au territoire et aux spécificités des régions. Depuis toutes ces années, le décor a déjà beaucoup changé. La population peut-elle alors espérer réussir à s’accoutumer à tous ces changements ? Sera-t-il plus facile de supporter une température de 55°C en 2050 que celle de 45°C en 2020 ? Encore une fois, le thème très actuel de la résilience pourrait venir à notre secours. Mais sera-t-il éternellement suffisant ? En effet, l’espoir le plus concret réside alors dans la limitation des émissions de carbones dans l’atmosphère. Mais ce travail, la France seule ne peut l’accomplir pour la planète. Cela suffit-il à renoncer aux efforts ?

Ce n’est pas sans raison que We Demain a décidé de baser son article dans 30 ans. Il s’agit en effet de faire réagir ses lecteurs. Car nous sommes tous capables de nous projeter dans 30 ans, ce n’est pas si loin que cela 2050. Mais en revanche, c’est déjà trop loin pour que nous puissions changer ce qui nous y attend.


Avatar

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.