François Hollande: Ce jour où tout a basculé avec Ségolène Royal, on explique tout!

François Hollande: Ce jour où tout a basculé avec Ségolène Royal, on explique tout!

  • Mieger Tristan
  • 10, octobre 2020 à 8h45

Jean-Pierre Jouyet, l’ancien secrétaire général de l’Elysée sous François Hollande et ex-ministre de Nicolas Sarkozy, a publié, ce jeudi 8 octobre, un livre, “L’Envers du décor“. Dans celui-ci, il est revenu sur plusieurs faits et notamment les coulisses de la rupture entre François Hollande et Ségolène Royal. Explications.

Un coup de poker signé François Hollande

L’ex-secrétaire général de l’Élysée a publié, ce jeudi 8 octobre, un livre intitulé L’Envers du décor dans lequel il revient sur ses relations avec plusieurs présidents et notamment avec François Hollande. En effet, le bras droit de l’ancien président de la République se livre notamment sur la campagne présidentielle de 2007 et sur ce coup de poker tenté par François Hollande pour sauver son couple avec Ségolène Royal.

A l’époque, Jean-Pierre Jouyet était chargé d’apaiser les relations entre François Hollande et Ségolène Royal alors que leur couple était au bord du précipice : “À l’approche de la présidentielle, Jean-Pierre et Brigitte sont appelés à une tâche délicate : tenter de rabibocher François et Ségolène dont le couple bat de l’aile. Lors d’un week-end en Corse, François tente un coup audacieux. Si Ségolène passe son tour et lui laisse ses chances à la primaire citoyenne, il lui assure un retour à la normale. Mais c’est non. Soupçonné de ‘protéger’ François, Jean-Pierre Jouyet sera snobé par la candidate pendant toute la campagne” apprend-on notamment.

Ségolène Royal a mis fin à sa relation avec Hollande

Officiellement, le couple Hollande-Royal s’est séparé le 17 juin 2007. Mais l’ancien Président de la République avait commencé sa nouvelle histoire avec Valérie Trierweiler, en 2005. D’ailleurs, ce n’est pas lui qui a mis fin à la relation, c’est bien Ségolène Royal : “Contrairement à une légende entretenue à dessein, François Hollande n’est pas parti de chez lui le premier. C’est Ségolène Royal qui ne rentrait plus le soir, c’est elle qui restait coucher à son QG de campagne, c’est elle, enfin, qui, le soir du deuxième tour des élections législatives de 2007, le 17 juin, peu après 22 heures, a sommé François Hollande de ‘quitter le domicile conjugal’ dans un communiqué de pressepouvait-on lire dans le livre d’Anna Cabana et Anne Rosencher, “Entre deux feux”, publié en 2012 aux éditions Grasset.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Quel plaisir de revenir à la Foire du livre de Brive cette année, à la rencontre des Français ! @editionsfayard @foirelivrebrive – photos : Gil Roy

Une publication partagée par François Hollande (@fhollande) le

Effectivement par le biais de ce communiqué, Ségolène Royal a expliqué à la presse que son ex-mari devait partir vivre sa nouvelle vie avec Valérie Trierweiler loin d’elle :“J’ai demandé à François Hollande de quitter le domicile, de vivre son histoire sentimentale de son côté, désormais étalée dans les livres et les journaux, et je lui ai souhaité d’être heureux”. Mais cette histoire a été courte, très courte. En effet, deux ans après, l’ancienne journaliste de Paris Match, qui a été une première dame peu populaire, a elle-même été trompée puisque François Hollande est par la suite tombé amoureux de Julie Gayet.