François Hollande met en place une « prime d’activité » pour lutter la précarité

  • Carole Roldane
  • 20 avril 2015

Venu dimanche sur le plateau de Canal+ afin de « parler aux jeunes » alors qu’il approche des trois ans de mandat, François Hollande a fait plusieurs annonce dans l’émission « Le Supplément » présentée par Maitena Biraben.

L’annonce phare de son interview est le lancement d’une prime d’activité destinée aux moins de 25 ans, d’au moins 130 euros par mois.

Sur la garde des sceaux et actuelle ministre de la Justice Christiane Taubira très critiquée sur les réseaux sociaux, François Hollande a tenu a détaillé :
« Si Christiane Taubira n’était pas heureuse dans le gouvernement, « elle serait partie », estime le président après que la ministre de la justice fait l’objet de très très nombreuses attaques au moment de l’affaire de la petite Chloé retrouvée morte à Calais après que son tueur Polonais condamné deux fois en France ait été remis en liberté avec le jeu des « remises de peine« .

François Hollande était attendu sur  les CDI et voici ses propositions :
« Le CDI est touché tous les jours, puisque 90% des jeunes rentrent en CDD. Il faut que les CDD puissent devenir plus rapidement des CDI et que les CDI ne soient plus vus par les employeurs comme un risque« ….

Oui, mais comment, les entreprises n’osant plus embaucher, notamment à cause des prud’hommes souvent favorables aux salariés…

Réponse du Président :
« On va dire qu’en cas de contentieux, les prud’hommes auront 6 mois maximum pour se prononcer. Les indemnités de licenciement seront d’ores et déjà fixées dans un barème. Si les conditions de la rupture sont plus connues, c’est plus facile »
(Selon nous, tout dépendra du barème, de sa justesse. Un barème injuste, trop élevé, pas équitable, fera « peur aux entreprises » et mettra en difficulté les petites structures comme les TPE, PME (les grosses entreprises étant moins impactée), ce qui sera un nouveau frein à l’embauche.)