Gérard Louvin sur la télé d’aujourd’hui : “Il n’y a plus d’émissions fédératrices”

  • Carole Roldane
  • 25 janvier 2018

Producteur de télévision, de musique, de cinéma et de spectacles, Gérard Louvin est un professionnel avisé des métiers artistiques. Notamment producteur de programme comme “Sacrée Soirée” avec Jean-Pierre Foucault, “Ciel, mon mardi !” (Christophe Dechavanne) ou encore “Sans aucun doute” (Julien Courbet), pour Gérard Louvin il n’y a plus d’émissions fédératrices à la télévision…

Je suis de la génération télé-canapé

https://twitter.com/VillageMedias/status/956449056875864064

Gérard Louvin : “Moi, je suis de la génération “télé-canapé”, c’est-à-dire que sur le canapé il y avait papa, maman, les enfants, les grands-parents… On rentrait on se disait ‘Vite, on va regarder Foucault, on va regarder Sabatier’. Maintenant c’est terminé, maman regarde son ordinateur là, papa ailleurs… Il n’y a plus d’émissions fédératrices, c’est ça qui me manque“, commente Gérard Louvin.

“Plus d’émissions fédératrices”, il modère pourtant un peu ses propos : “Il reste peut-être “The Voice”, un peu “Danse avec les stars” (…).

Également invité dans l’émission de Philippe Vandel, Philippe Gildas ajoute : “Avant, on rôdait tout à la radio et on transférait ensuite à la télévision.

Les interviews étaient également plus libres

Une remarque qui fait réagir Gérard Louvin :
A l’époque, les interviews étaient également plus libres, comme celles de Thierry Ardisson demandant à Etienne Daho de raconter ses premiers flirts, avec une fille, mais aussi avec un garçon. “Il n’y avait pas les réseaux sociaux où le lendemain 10.000, 20.000 ou 30.000 imbéciles auraient dit ‘c’est une honte’. C’est ça le drame, moi là je fais attention à ce que je dis. Si je dis un truc un peu fake, tout de suite ça va être repris“, conclut Gérard Louvin.